couvrir les pieds lors de la salate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La ‘awra de la femme dans la prière

Message par Abu Luqman le Jeu 6 Déc - 10:13

La ‘awra de la femme dans la prière Shaikh Abdel ‘Aziz Ibn Baz

Question :

Beaucoup de femmes ne font pas attention dans la prière et laisse apparaître leurs avant bras ou une partie, de même de que leurs pieds et peut-être même leurs jambes. Leur prière est-elle valide dans ce cas ?

Réponse :

Il est obligatoire pour la femme pubère libre de cacher l’ensemble de son corps pendant la prière, à l’exception du visage et des mains, car elle doit être couverte entièrement. Donc, si elle prie et qu’apparaît quelque chose qui doit être couvert comme les jambes, les pieds, la tête ou un partie seulement, sa prière n’est pas valide d’après la parole du prophète (prières et bénédictions d’Allah sur lui) :

« Allah n’accepte pas la prière d’une femme pubère sans voile. » [1].

Et d’après sa parole (prières et bénédictions d’Allah sur lui) :

« Toute la femme doit être couverte. »,

et d’après ce que rapporte Abu Dawud (qu’Allah lui fasse miséricorde), d’après Oum Salama (qu’Allah l’agrée) qui a interrogé le prophète (prières et bénédictions d’Allah sur lui) à propos de la femme qui prie avec une blouse et un voile (khimar) sans robe, il a alors répondu :

« Si la blouse cache le dessus de ses pieds ».

Al-Hafidh ibn Hajar (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit dans Bulugh al-maram : Les imams ont confirmé que le hadith s’arrêtait à Oum Salama (qu’Allah l’agrée), et s'il y a auprès d'elle un étranger (un homme qu'elle peut épouser), il lui est aussi obligatoire de couvrir son visage et ses mains.

SHeikh Ibn BâZ (rahimahullâh) a aussi dit :

[...] Quant à la femme, tout son corps est à dissimuler [‘Awrah] sauf son visage. Il y a une divergence des gens de science [Ahl al-‘Ilm] pour ce qui est de ses paumes. Certes, certains d’entre eux jugent qu’il est obligatoire de les dissimuler, et pour d’autres, il est permis de les laisser découverts. Il y a là dans cette affaire une grande permission - Inshâ-Allâh. Ceci dit, les couvrir est meilleur afin de sortir de la divergence des savants sur cela.

Quant aux pieds, il est obligatoire de les couvrir quand on est en prière, selon la majorité des gens de science [...] [2]

[1] :Rapporté par Ahmad et les auteurs des Sunan, sauf An-Nassa’i, avec une chaîne de transmission authentique

Source : Fatawa As-Salat
[2] Madjmu’Fatâwa de SHeikh Ibn BâZ, Vol-10 p.410-411

Abu Luqman

Messages : 221
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 41

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Couvrez vos pieds !

Message par Ihsen le Sam 19 Jan - 23:30

Couvrez vos pieds !


Shaikh Muhammad Nasir Din Al-Albani rahimahullah



Question :

Beaucoup de femmes se rendent à la mosquée et prient sans chaussettes.

Réponse :

Qu’elles aillent à la mosquée ou qu’elles restent chez elles en priant sans chaussettes, alors la prière n’est pas valide.

Q 1: Même à la maison ?

R : Même à la maison, alors que dire de la mosquée !


Q 2 : Et si elles prient (sans chaussettes) mais en couvrant leur pieds ?

R : Tu me donnes un exemple, et là la prière est valide. (Dans le premier cas), les pieds étaient découverts, mais s’ils ont couverts par une tunique (robe) longue et ample (sans chaussettes), la prière est valable à la maison ou à la mosquée. Malheureusement on ne trouve plus ces vêtements longs chez les femmes.

Q 3 : Les chaussettes (suffisent) pour cacher la ‘awra ?


R : Elles cachent et en même temps elles ne cachent pas. Elles cachent la couleur de la peau, mais elles ne cachent pas la forme du membre. Et fait partie des conditions du vêtement pour les hommes et les femmes, qu’il ne soit pas transparent et ne soit pas moulant. Le vêtement est autorisé seulement s’il réunit ces deux conditions.


Q 4 : Les chaussettes montrent la forme du corps, alors comment peut-on dire que la femme doit obligatoirement porter des chaussettes dans la prière ?


R : Je n’ai pas dit cela, je dis qu’elle doit couvrir ses pieds avec un voile (tunique) ample et large, et quant aux chaussettes elles cachent et ne cachent pas, ma parole est claire .


Q 5 : Porter des chaussettes est meilleur ?


R : Si le vêtement est long et ample et qu’il couvre les pieds, la prière est valable qu’elle porte ou non des chaussettes. Et le corps n’est vraiment caché que si on ne voit ni la forme du membre, ni la couleur de la peau. Les chaussettes, portées seules sans habit au dessus, montrent la forme du corps mais cachent la couleur de la peau, et cela ne suffit pas, le vêtement doit obligatoirement cacher la forme du membre et la couleur de la peau.

Q : Concernant le fait que la prière ne soit pas valide si on ne couvre pas les pieds , la plupart des femmes ne le savent pas.

R : Celui qui n’a pas de science doit apprendre. Mais si elles l’apprennent et négligent cela par la suite, la prière n’est pas valide. ».


Les preuves sont nombreuses, du Qur’an et de la sunna :

Allah Ta'ala dit :

« Qu’elles ne frappent pas le sol afin que l’on sache ce qu’elles cachent comme parure » / (An-Nur : 31).

Dans les tafsir du Qur’an on trouve à l’explication de ce verset qu’il est une preuve montrant l’obligation pour la femme de couvrir ses pieds, sinon il leur aurait été permis de montrer ce qu’elles cachaient comme parure, c'est-à-dire les bracelets de chevilles (khalkhal).


Shaykh Al-Albani explique également que frapper le sol de cette manière était l’habitude des mécréantes, donc elles cachaient elles aussi leurs pieds par de longues robes.

On trouve aussi dans la sunna de nombreux hadiths, dont celui rapporté par Ibn ‘Umar :

Le Prophète (salallahu’ alaihi wa sallam) a dit :

« Celui qui laisse traîner son vêtement par orgueil, Allah ne le regardera pas au Jour de la Résurrection ».


Umm Salama dit :

« Comment doivent faire les femmes avec leurs robes ? »

il ( sallallahu 'alaihi wa sallam ) dit :

« qu’elles laissent dépasser d’un empan (la distance entre le pouce et l’auriculaire (petit doigt) lorsque la main est écartée).

Elle dit :

« alors on verra leurs pieds ».


Il ( sallallahu 'alaihi wa sallam ) dit :

« Qu’elles laissent dépasser d’une coudée et n’ajoutent rien à cela »
Al-Bukhari n°5791




Ainsi lorsqu’on interrogeait Umm Salama sur le vêtement de la femme dans la prière, elle disait : « Elle doit prier avec un khimar (ce qui couvre les cheveux, le cou et la poitrine) et une robe (dir’) ample qui couvrira
le dos de ses pieds. »

rapporté par l‘imam Malik dans Al-Muwata 1/142


On a également demandé à l’imam Ahmad , dans combien de vêtements la femme doit elle prier ?


Il dit :« Au minimum une robe et un khimar et elle doit couvrir ses pieds, la robe doit être large et couvrir ses pieds. »

Ihsen

Messages : 131
Date d'inscription : 08/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: couvrir les pieds lors de la salate

Message par achiqatlmadina le Dim 20 Jan - 6:25

jazaka lah et permettez moi de parler par contre du fait que l'homme laisse trainer son habill.
Q : Quel est l’avis de l’islam sur le fait de laisser traîner les vêtements longs (pour l’homme) que ce soit par orgueil ou pas ?
R: Si l’homme laisse traîner ses habits par orgueil, alors son châtiment sera qu’Allah ne le regardera pas le Jour de la Résurrection, Il ne lui adressera pas la parole, ne le purifiera pas et il aura un dur châtiment. Par contre, si cet acte est fait sans orgueil, la punition sera que la partie du corps qui correspond à la partie de l’habit qui dépassait les chevilles sera immergée dans le Feu. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit à ce sujet :



« Allah n’adressera pas la parole à trois personnes le Jour de la Résurrection ; Il ne les regardera pas, ne les purifiera pas et ils auront un châtiment douloureux : celui qui laisse traîner son habit, celui qui rappelle sans cesse ce qu’il a offert et celui qui écoule sa marchandise par de faux serments. »1 Il a dit aussi : « Celui qui laisse traîner son vêtement par orgueil, Allah ne le regardera pas le Jour de la Résurrection. »
Ces deux hadiths concernent celui qui laisse traîner ses habits par orgueil. Quant à celui qui ne le fait pas par orgueil, le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit dans un hadith rapporté par Al-Bukhârî dans son recueil authentique, selon Abû Hurayra, qu’Allah l’agrée :



« La partie [du corps correspondant à] l’habit qui dépasse les chevilles est destinée au Feu. »3


Ce hadith ne fait aucune liaison entre l’orgueil et le châtiment du Isbâl, et il ne serait donc pas juste d’établir une telle liaison sur la base du hadith qui le précède. D’ailleurs, Abû Sacîd al-Khudrî, qu’Allah l’agrée, nous rapporte un hadith plus clair à ce propos. Il rapporte que le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit :



« L’habit du musulman doit arriver à la mi-mollet. Cependant, il n’y a pas de mal à ce qu’il soit entre le mi-mollet et la cheville. Mais tout ce qui descend en-dessous de la cheville est voué au Feu. Celui qui laisse traîner son habit par vanité et orgueil, Allah ne le regardera pas le Jour de la Résurrection. »4




Puisque les deux actes sont différents, à savoir le Isbâl avec et celui sans orgueil, leur châtiment respectif est différent. Dès lors que la cause et les sentences contenues dans deux textes distincts sont différentes, il n’est plus possible d’expliquer le texte à portée générale par le texte spécifique, en raison de la contradiction qui en découlerait.


Quant à celui qui prend le hadith d’Abû Bakr5 comme prétexte pour laisser traîner ses habits, je lui dis que ce hadith ne peut pas être une preuve pour lui, pour les deux raisons suivantes :


La première est qu’Abû Bakr, qu’Allah l’agrée, a mentionné qu’un pan de son vêtement tombait sans cesse bien qu’il le surveillait. Il est clair qu’Abû Bakr n’a pas laissé son vêtement traîner par orgueil ou volontairement, mais le vêtement était ample et malgré cela, il prenait soin de le surveiller. Or, ceux qui laissent traîner leurs vêtements en prétendant qu’ils ne le font pas par orgueil, le font quand même volontairement. A ceux-là, je dis : si vous laissez vos vêtements traîner en dessus de vos chevilles sans orgueil, vous serez châtiés par le feu pour cette partie qui dépasse les chevilles, et si vous le faites par vanité et orgueil, votre châtiment sera encore plus sévère : Allah ne vous adressera pas la parole, ne vous regardera pas, ne vous purifiera pas et votre supplice sera douloureux.


La deuxième raison est qu’Abû Bakr, qu’Allah l’agrée, a reçu les éloges du Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, qui lui a attesté qu’il n’était pas de ceux qui laissent leurs vêtements traîner par orgueil. A notre époque, quelqu’un peut-il prétendre avoir reçu de tels éloges ? Certainement pas, mais Satan incite certaines personnes à suivre des textes équivoques du Coran ou de la Sunna, afin de se trouver des excuses pour ce qu’ils font.




Et Allah guide qui Il veut vers le droit chemin. Nous demandons à Allah qu’Il nous guide tous.


Fatwa de cheikh Otheimine
Risâlatun fi Sifati Salâtin-Nabiyy, page 42.

achiqatlmadina

Messages : 117
Date d'inscription : 21/11/2007
Age : 35
Localisation : maroc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: couvrir les pieds lors de la salate

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum