Les attributs d'Allah enseignés par les salafs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les attributs d'Allah enseignés par les salafs

Message par AbdAllah le Dim 27 Fév - 16:37

salam

La position des premières générations en ce qui concerne les versets et ahâdîth relatifs aux attributs d’Allah


Les salafs (premières générations de musulmans), qu’Allah soit satisfait d’eux, ont dit : « Nous croyons en ces versets et ahâdîth tels qu’ils sont, et nous laissons l’explication de leur sens à Allah ». Ainsi affirment-ils leur croyance que les mots "mains", "œil", "yeux", "établissement sur le Trône", "rire", "étonnement" etc, ne peuvent pas être expliqués en des termes que l’on peut comprendre, et que par conséquent leur explication devrait être laissée à Allah - Exalté soit-Il -, Qui seul connaît leur sens véritable. Ceci prend son sens dans la prohibition du prophète - que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui - :

« Méditez au sujet de la création d'Allah mais ne spéculez pas sur l'Essence d'Allah - Exalté soit-Il -, car vous ne pourrez jamais Lui donner Son dû. » (Al-Iraqi a dit que ce hadîth a été rapporté par Abu Na’îm dans al-Hilya avec une chaîne de transmission faible. Il a également été rapporté par al-Asbahani dans al-Targhîb wal-Tarhîb avec une chaîne de transmission plus fiable. Il a également été rapporté par Abou Sheikh.)

Cependant tous parmi eux, qu’Allah soit satisfait d’eux, ont catégoriquement statué qu’il n’y a aucune similarité entre Allah - Exalté soit-Il - et Ses créatures. Voici ce qu’ils ont dit :

a) La position de l’imam Abou Hanifa à l’égard des versets et ahâdîth relatifs aux attributs d’Allah - Exalté soit-Il.

Abu al-Qasim Al-Lalikâ’î a rapporté dans “Usûl as-Sunna” que Mohammad Ibn al-Hasan, l’élève d’Abou Hanifa, qu’Allah soit satisfait d’eux deux, a dit :

« Tous les juristes de l’orient et de l’occident se sont accordés sur la croyance dans ce qui est contenu dans le Qur’an et la Sounna authentique concernant les attributs d’Allah - Exalté soit-Il -, sans interprétation, description ou comparaison. Quiconque de nos jours essaierait d’interpréter quoique que ce soit parmi cela, irait à l’encontre de la pratique du Prophète - que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui - et de la majorité des musulmans, parce qu’ils n’ont pas décrit ni interprété, mais seulement cité ce qui est dans le Qur’an et la Sounna (traditions du Prophète - que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui) et rien de plus. »

b) La position de l’imam Ahmad à l’égard des versets et ahâdîth relatifs aux attributs d’Allah - Exalté soit-Il.

Al-Khallal a dit dans son livre as-Sunnah que l’imam Ahmad Ibn Hanbal, (comme il a été énoncé également dans les propres livres d’Ahmad Ibn Hanbal comme "as-Sunna Muhammadiyya wa al-Mihna") :

« J’ai questionné Abu Abdullah (Ahmad ibn Hanbal) au sujet des ahâdîth qui disent qu’Allah - Exalté soit-Il - descend au ciel le plus proche, qu’Allah - Exalté soit-Il - voit, qu’Allah - Exalté soit-Il - place Son pied, et d’autres ahâdîth similaires.
Abu Abdullah a répondu :

« Nous les croyons vrais sans chercher à en connaître le comment ni le sens (bi la kayfa wa la ma’na) et nous ne les rejetons pas. Nous savons que tout ce que le prophète, que la paix soit sur lui, a apporté est vrai du moment que cela lui est attribué par une chaîne de transmission fiable. Nous ne rejetons pas ce que dit Allah - Exalté soit-Il -, et Allah - Exalté soit-Il - ne peut pas être décrit de meilleure manière que ce qu’Il a dit à propos de Lui-même. Rien n’est tel que lui »

c) La position de l’imam Malik à l’égard des versets et ahâdîth relatifs aux attributs d’Allah - Exalté soit-Il.

Harmala ibn Yahya a dit:

« J’ai entendu Abdullah Ibn Wahb dire : "J’ai entendu Malik Ibn Anas dire :

« Quiconque parle de la nature d’Allah - Exalté soit-Il - et qui, lorsqu’il explique par exemple le verset qui dit “Les juifs disent que les mains d’Allah sont entravées”, place ses mains sur son cou, ou qui, lorsqu’il explique le verset “Il entend et voit tout”, indique ses yeux avec sa main, que celle-ci soit coupée car (il a blasphémé en) comparant Allah - Exalté soit-Il - à lui-même. »

Malik a ajouté :

« N’as-tu pas entendu la parole d’al-Bara’ quand il a dit que le Prophète - que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui -, que la paix soit sur lui, n’a pas sacrifié quatre (moutons) et qu’al-Bara’ a fait un geste avec sa main de la même manière que le Prophète, et a ajouté "et ma main est plus courte que la main du Prophète - que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui". Ainsi, al-Bara’ était peu disposé à décrire la main du prophète, que la paix soit sur lui, par révérence pour lui qui est seulement un être humain. Que dire alors dans le cas du Créateur dont nul n’est tel que Lui? »

d) Abu Bakr Al-Athram, Abu Omar Al-Talamanki, Abu Abdullah Ibn Batta et d’autres ont dit dans leurs livres que Abdul Aziz Ibn Abdullah Ibn Abu Salama Al-Maji a rapporté une longue narration qu’il a conclut par ce qui suit :

« Les attributs qu’Allah - Exalté soit-Il - a mentionné pour lui-même et a fait parvenir jusqu’à nous par Son Prophète sont ceux que nous mentionnons à Son sujet et nous ne Lui inventons pas nous-mêmes d’autres attributs. Nous n’ignorons pas ce qu’Il a dit pour se décrire Lui-même, ni n’inventons de nouveaux attributs à Son sujet. »

Sache, puisse Allah - Exalté soit-Il - être miséricordieux envers toi, qu’afin de te protéger de commettre des erreurs en matière de religion, tu devrais t’en tenir à ce qui t’a été délimité et ne pas aller au delà. Parmi les principes de la foi est d’accepter ce qui est correct et de rejeter ce qui est incorrect. Tu ne devrais avoir aucune hésitation à mentionner les attributs d’Allah - Exalté soit-Il - qui sont communément connus et qui sont faciles à accepter pour les coeurs, ceux qui sont mentionnés dans le Qur’an et les traditions du Prophète - que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui - et ceux qui sont connus des générations successives de la oumma musulmane. Ne t’impose pas de difficultés inutiles.

Par conséquent, tu ne devrais pas occuper ton esprit à découvrir, ni ta langue à mentionner, ce que ton cœur n’accepte pas et ce que tu ne trouves ni dans le Livre d’Allah - Exalté soit-Il -, ni dans les Traditions du Prophète comme attributs de ton Seigneur, et t’abstenir de mentionner de telles choses de la même manière que le Seigneur s’est abstenu de les mentionner à Son sujet, car se donner la peine d’essayer de connaître ce qu’Il n’a pas utilisé pour Se décrire est comparable au fait de rejeter des attributs qu’Il a mentionné à propos de Lui-même. De la même façon que tu devrais dénoncer le rejet des attributs qu’Allah - Exalté soit-Il - a mentionné à Son propre sujet, tu devrais aussi dénoncer les tentatives forcées d’attribuer à Allah - Exalté soit-Il - des qualités qu’Il n’a pas mentionnées lui-Même.

Par Allah - Exalté soit-Il -, le succès est parvenu aux musulmans qui ont connu la vérité (et leur connaissance est la norme par laquelle est pesé le vrai) et qui ont rejeté le faux. Ces musulmans ont entendu comment Allah - Exalté soit-Il - s’est décrit dans Son livre et ce qui leur a été rapporté par leur Prophète - que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui -, et leurs cœurs n’ont jamais cessé de mentionner ces attributs d’Allah - Exalté soit-Il -, et ils n’ont jamais inventé de nouveaux attributs Le concernant. Les attributs qu’il est rapporté que le Prophète - que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui - a utilisés pour décrire son Seigneur sont égaux à ceux que le Seigneur - Exalté soit-Il - a utilisé Lui-même. Ceux qui sont enracinés dans la connaissance ne s’aventurent pas au-delà de là où leur savoir les a amené et ils décrivent leur Seigneur seulement de la manière dont Il s’est décrit Lui-même, et ils rejettent ce sur quoi Il est resté silencieux. Ils ne nient ni ne rejettent aucun attribut qu’Il a utilisé pour Se décrire et ils ne Le décrivent pas par des attributs qu’Il n’a pas utilisés Lui-même dans le but de paraître savants. Il y a certaines choses qu’Allah - Exalté soit-Il - a décidé de mentionner et il y en a d’autres que, dans Sa sagesse, Il a décidé de ne pas mentionner.

« Et quiconque fait scission d'avec le Messager, après que le droit chemin lui est apparu et suit un sentier autre que celui des croyants, alors Nous le laisserons comme il s'est détourné, et le brûlerons dans l'Enfer. Et quelle mauvaise destination ! » (Sourate an-Nisâ’ (4), aya 115)

Qu’Allah - Exalté soit-Il - nous accorde à tous deux la sagesse et qu’Il nous joigne à la compagnie des justes.

Wa allahou a3lem


AbdAllah
Admin

Messages : 96
Date d'inscription : 17/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://islam-partage.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum