Distinction entre "salafis" et "Suivre le Minhaj des Salafs"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Distinction entre "salafis" et "Suivre le Minhaj des Salafs"

Message par AbdAllah le Dim 27 Fév - 18:12

Bismillah ir-Rahman ir-Rahim

salam

Voici un article assez long mais en même temps complet (qu'Allah récompense son auteur...)


Le fait de se nommer « salafi » est un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre. Cependant, nous avons constaté que dans les sites et forums considérés comme des « références », seule une partie des propos des savants sur ce sujet était traduite et mise à disposition des lecteurs.

Est-ce dû à une volonté délibérée ou simplement au fait de ne pas connaître les autres avis sur la question, seul Allah pourra en juger.

Quoiqu’il en soit, nous vous proposons ici des avis différents de ce que vous avez l’habitude de lire sur internet, afin de permettre à ceux qui cherchent la vérité de pouvoir se faire une idée eux-mêmes.

Chacun pourra donc choisir en connaissance de cause, et non pas suivre un avis parce que c’est la tendance, ou que c’est ce qu’il faut absolument dire pour ne pas être banni ou exclu.

Malheureusement il est déjà arrivé que sous le seul prétexte de ne pas se nommer « salafi » des frères et sœurs soient accusés d’égarement, et dans le meilleur des cas il n’y avait « que » des doutes sur eux s’exprimant par des phrases du genre : « ils suivent la voie des Salafs mais ne se disent pas Salafi », comme s’il leur manquait quelque chose pour être bien guidés.

C’est sur ce fameux « mais » que nous attirons l’attention de nos frères et sœurs, car comme nous allons le constater à travers les paroles de savants, il n’a pas lieu d’être.

Pour ceux qui ne les connaîtraient pas, nous expliquons les 2 termes suivants :
-Salaf : désigne les pieux prédécesseurs, qui sont les 1ers musulmans de cette communauté et en sont les meilleurs.
-Salafi : désigne une personne qui suit les pieux prédécesseurs. Ce mot en arabe se compose de 2 parties : salaf + i. Ce « i » (lettre YA en arabe) désigne l’appartenance.

Veillez à ne pas confondre les 2. Nous avons traité ce sujet en regroupant les propos des savants par thème.



I ) DIFFERENCIER ENTRE « SUIVRE LES SALAFS » ET « SE NOMMER SALAFI »

Tout d’abord, il faut bien comprendre la différence entre suivre la voie des Salaf et entre s’appeler « Salafi », comme l’explique Cheykh Al ‘Othaymine –rahimahoullah- dans le commentaire du 28ème hadith des 40 hadith de An-Nawawi :

« Nous tirons comme profits de la parole du Prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui et sa famille- « Celui d'entrevous qui vivra verra plein de divergences, accrochez-vous alors à ma Sounnah... » que lorsque les groupes se multiplient au sein de la communauté, tu ne dois t'affilier à aucun groupe.

Il y a eu des groupes qui sont apparus dans les premiers temps : Khawârij, Mou'tazilah, Jahmiyah, Chites et même Rawâfid.

Puis sont apparus dernièrement : Ikhwans, Salafis, Tablighis etc... .

Mets de côté tous ces groupes-là et vas de l'avant, et c'est ce que le Prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui et sa famille- a désigné de faire, à savoir : «Accrochez-vous à ma Sounnah et à celle des Califes bien guidés ».

Il n'y a pas de doute que l'obligation de tous les musulmans est que leur chemin soit celui des Salaf, et non pas de s'affilier à un groupe particulier qui s'appelle « les salafis ».

Ce qui est obligatoire pour la communauté islamique, c'est que son chemin soit celui des Salaf Salih et non pas le sectarisme autour de ceux qu'on appelle « les salafis ».

Soyez attentifs à la différence : il y a d'un côté la voie des Salafs, et d'un autre côté un groupe qui s'appelle « les salafis ».

Qu'est-ce qui est demandé ? C'est de suivre les Salafs.
Et pourquoi (cette distinction) ?
Car parmi ces groupes, les frères « salafi » sont sans aucun doute les plus proches de la vérité, mais leur problème est le même : ils considèrent les autres comme des égarés, des innovateurs et des pervers.

Et nous, nous ne blâmons pas cela lorsqu'ils le méritent vraiment, mais ce que nous déplorons c'est de corriger ces innovations de cette manière-là.

Ce qu'il faut, c'est que les dirigeants de tous ces groupes se réunissent et se disent : Nous avons entre nous le livre d'Allah 'Azza wa Jal et la Sounnah de Son Messager, alors prenons-les en tant que juges entre nous, et non pas les passions ou les avis de untel et untel.

Tout le monde peut avoir raison ou bien avoir tord, quelque soit le niveau de science et d'adoration qu'il peut atteindre. Mais l'infaillibilité est dans la religion islamique.

Donc dans ce hadith, le Prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui et sa famille- a orienté les gens vers la voie à emprunter pour être préservé : ne s'apparenter à aucun groupe, si ce n'est au chemin des Salaf Salih, ou plutôt à la Sounnah du Prophète -que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui et sa famille- ainsi que des Califes bien guidés. »
Fin de citation.
Pour écouter la parole de Cheykh :
http://www.zshare.net/audio/54111257ee0317ae/


Dans la série de conférences « Liqa Al Bab Al Maftouh », cassette no 219 face B, la question suivante a été posée à Cheykh Al ‘Othaymine, rahimahoullah :
« Il y a un groupe précis parmi les musulmans qui apparaît petit à petit avec pour qualificatif « les Salafis », et cette appellation ne s'appliquerait à personne d'autres en dehors d'eux.

La question est la suivante : Si l'Islam et la voie Salafiyah sont une seule chose et qu'il n'y a pas de différence entre un musulman appelé « salafi » et un musulman, puisque nous pouvons dire qu'en Islam il y a des musulmans attachés à la pratique religieuse, des musulmans pécheurs et des musulmans innovateurs alors pouvons-nous dire de la même manière qu'il y a des « Salafi » attachés à la pratique religieuse, des « Salafi » pécheurs et des « Salafi » innovateurs ?

Au point même que nous pouvons décrire un chanteur pervers comme étant musulman, alors pouvons-nous dire de ce chanteur pervers qu'il est « salafi » ?

Réponse :
(Cheykh s'étonne de la longueur de la question puis répond)
Tout d'abord, nous devons savoir que le terme « salafi » n'est pas restreint à un groupe précis. Toute personne s'accrochant à la voie des Salaf sera donc « salafi ». Voilà ce que signifie l'expression « salafi ». Et peu importe si la personne est de la première génération ou de la dernière.

Mais quant au fait de l'appliquer à un groupe précis, en disant par exemple : ceux-là sont des « salafi » et ceux-là sont des « 'aqlani » [ceux qui font passer leur réflexion avant les textes religieux] alors cela est une erreur.

Il faut savoir qu'il y a certains savants qui donnent prédominance à la réflexion tandis que d'autres font prévaloir la législation islamique. C'est pour cela que l'on peut trouver dans certains livres traitant de la divergence au niveau du Fiqh, lorsqu'ils souhaitent parler de ceux qui suivent la méthode d'Abou Hanîfah –qu'Allah lui fasse miséricorde- ils les décrivent comme étant « Asshâb Ar_Ra-yi » [les gens de l'opinion, qui donnent prédominance à leur réflexion]; car pour eux il y a d'un coté ceux qui suivent les preuves et de l'autre ceux qui suivent leur réflexion.

Donc, prend cela comme une règle : le « salafi » est celui qui s'accroche à la voie des Salafs, et ce n'est pas spécifique à un groupe particulier.

Et il n'est pas permis de classer les gens en disant ; ceux-là sont des « salafi », ceux-là sont des « 'aqlani » etc... .

Je dis : le « salafi » est celui qui prendra le chemin des Salaf au niveau de la croyance, de la parole et des actes, quel que soit l'endroit où il se trouve.
Et il ne convient pas de classer les gens en disant : untel est « 'aqlani », untel est « salafi » etc....

Mais il est obligatoire pour tous d'être « salafi » [notons que Cheykh dit d’être salafi, et non pas de s'appeler salafi, nuance qu'il est important de souligner], non pas que ce soit une question de sectarisme, mais parce que c'est la vérité. Allah dit :
? ???????? ??????? ?? ????????? ? ??????? ? ????? ??????? ?????? ??? ???? ???? ? ???? ???
?????? ????? 100

Et les tous premiers parmi les Mouharijoun et les Ansar ainsi que ceux qui les ont suivis correctement, Allah les agrée et ils L'agréent.
{Le repentir, verset 100.}

(Quelqu'un dans l'assemblée souhaite intervenir mais Cheykh lui dit )
Non, il n'y a pas de commentaires à faire. C'est terminé ».
Fin de citation.
Pour écouter la parole de Cheykh :
http://www.zshare.net/audio/541115495b4457cb/


AbdAllah
Admin

Messages : 96
Date d'inscription : 17/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://islam-partage.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Distinction entre "salafis" et "Suivre le Minhaj des Salafs"

Message par AbdAllah le Dim 27 Fév - 18:13

II ) OSTENTATION ET VANTARDISE

Parmi les raisons évoquées par les savants qui considèrent qu’il ne convient pas de s’appeler « salafi », le fait que cela comporte de l’ostentation et de la vantardise, comme l’explique Cheykh Al Fawzane :

Question :
Cher Cheykh, quel est votre avis concernant le fait de se donner le nom de la voie Salafiyah, ou de se nommer par exemple par : untel le « salafi », le « athari » ou autres surnoms similaires ?

Réponse :
Ceci est de la vantardise. La personne doit chercher à suivre les Salaf et à les prendre comme exemple.

Mais elle ne se nomme pas « salafi », car cela contient de la vantardise et sous-entend que les autres seraient soupçonnés de ne pas être des « salafi ».

Cette chose est à délaisser, elle repousse les gens et engendre des malentendus entre les frères qui pourraient le prendre dans le sens où tu considères que tu es salafi mais qu’eux ne le seraient pas.
Il est obligatoire de délaisser ces choses. Nous avançons sur le chemin des Salaf, nous l’enseignons et y appelons les gens.

Cependant nous le faisons sans nous décrire comme étant des « salafi », car cela se sait sans que nous n’ayons besoin de le dire.

Celui qui suit le chemin des Salaf, il sera connu (pour cela) même s’il ne dit pas : Je suis salafi.
Fin de citation.
Pour écouter la parole de Cheykh :
http://www.alfawzan.ws/AlFawzan/FatawaSearch/tabid/70/Default.aspx?PageID=4219



Cheykh Mohammed Aman -rahimahoullah- a lui aussi souligné cela en disant :
Par rapport à l'utilisation du mot « salafi », quelqu'un écrit un livre et se présente en disant : Untel le « salafi », untel le « athari ».
Il n'y a aucune raison à cela. Pourquoi le faire ?
Ceci revient à aimer se montrer et contient un genre d'ostentation. Nos Salaf n'employaient pas ce genre de manières.

Lorsque je parle de nos savants tels que Shaykh Abdel Aziz Ibn Baz, il est possible qu'il m'arrive de dire : le savant salafi, ceci est compréhensible car c'est une description qui correspond à la réalité. Mais de là à écrire un livre en signant : untel le salafi ?!
Pourquoi ? Que désires-tu en faisant cela ?

Il ne convient pas que nos étudiants et nos jeunes utilisent cette manière d'agir, car elle n'a pas de valeur et n'était pas connue chez les Salaf.

Et il ne convient pas que vous preniez les positions de ceux qui aiment se montrer et être populaire.

Tu t'enorgueillis de la voie Salafiyah !? Remercies plutôt Allah de t'avoir permis d'être sur cette voie-là et sois humble vis-à-vis d'Allah.

Et tu ne dois pas aimer te faire voire auprès des gens en répétant : salafi, salafi, salafi !
Non. Tu es salafi, mais à quoi bon ces surnoms ?! Il n'y a aucun motif à cela, alors pourquoi ?!

Je conseille à nos jeunes de ne pas employer cette manière d'agir, premièrement parce que cela n'est pas connu de vos savants ni des pieux prédécesseurs, et deuxièmement car cela dénote un sens malsain.

La voie Salafiyah est une méthodologie et elle n'est pas comme les noms récents qui ont été inventés à notre époque tels que Ikhwan Mouslimin, Sourouriyin, Tahriri, Tablighi. Ceux-ci sont de nouvelles appelations, sans valeur, apparues ces jours-ci dans cette région.

Mais la voie Salafiyah est plutôt une méthodologie très ancienne, et c'est pour cette raison que le fait que tu sois salafi [notez bien que le Shaykh parle d'être salafi, et non pas d'en faire un nom ou un titre] est obligatoire, car la voie Salafiyah est la compréhension authentique de l'Islam.
Prenez-le ainsi en toute clarté : la voie Salafiyah est la compréhension authentique de l'Islam au niveau de la croyance ainsi que de la législation.

C'est cela la voie Salafiyah, car elle signifie l'affiliation aux Salaf au sujet desquels Allah à fait l'éloge dans son livre. Comprends bien cela, car « As-Sâlif » a le même sens que « As-Sâbiq » dans la parole d'Allah

? ???????? ??????? ?? ????????? ? ???????.
??????? ????? 100

Et les tout premiers parmi les Mouhajiroun et les Ansars.
Le repentir, verset 100.

Ce sont donc les prédécesseurs. Et toi, si tu les suis, tu auras ce qu'ils ont eu, et si tu dévies d'eux, alors tu seras considéré comme un successeur déviant. Comprends bien tout cela.

Mais te donner ce surnom, en chaque occasion, alors non, ceci n'est pas le chemin des Salaf.
Fin de citation.
Pour écouter la parole de Cheykh :
http://www.zshare.net/audio/5411160149ff8b81/


AbdAllah
Admin

Messages : 96
Date d'inscription : 17/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://islam-partage.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Distinction entre "salafis" et "Suivre le Minhaj des Salafs"

Message par AbdAllah le Dim 27 Fév - 18:20

III ) ENTRE LA REALITE ET LES PRETENTIONS

Il est important de comprendre que la chose prise en considération est l’état réel de chaque individu ainsi que ses actes, et non pas ce qu’il prétend être ou faire, car cela est à la portée de tout le monde.
Cheykh Al Fawzane explique cela en répondant à la question suivante :

Question :
Qu'Allah vous accorde la réussite. Certaines personnes mettent à la fin de leur nom « salafi » ou « athari ». Cela est-il considéré comme de la vantardise ou bien est-ce conforme à la religion ?

Réponse :
Ce qui est demandé, c'est que la personne suive la vérité, qu'elle cherche la vérité, qu'elle la demande et la mette en pratique. Quant au fait de se nommer « salafi », « athari » etc… il n'y aucun motif à cela. Allah sait très bien :

?? ??????? ???? ?????? ????? ???? ?? ?? ???????? ??? ?? ????? ????? ??? ??? ????.
??????? 16

"Dis : Est-ce que vous allez apprendre à Allah votre religion alors qu'Allah sait ce qui est dans les cieux et sur la terre et qu'Allah est Savant sur toute chose".
Les appartements, verset 16.

La dénomination « salafi », « athari » etc... ceci n'a aucune origine. Nous, nous prenons en compte la réalité, et non pas ce qui est dit, ni les noms que les gens se donnent ni même ce qu'ils prétendent. Quelqu'un peut très bien se dire « salafi » et ne pas l'être; ou se dire « athari » et ne pas l'être. Tout comme quelqu'un peut être « salafi » et « athari » sans pour autant dire « je suis salafi » ni « je suis athari ».

Donc, ce qui est pris en considération c'est la réalité, non pas les noms ou les prétentions.
Et le musulman doit adopter un bon comportement vis-à-vis d'Allah Sobhânahou wa Ta'âlâ. Lorsque les bédouins ont dit « Nous sommes croyants », Allah leur a reproché cela :

???? ??????? ???? ?? ?? ?????? ???? ????? ??????.
??????? 14.

Les bédouins ont dit « Nous sommes croyants ». Dis (leur) : Vous n'êtes pas encore croyants, mais dîtes plutôt « Nous nous sommes soumis ».
Les appartements, verset 14.

Allah leur a reproché le fait de s'être décrits par la foi. Ils n'avaient pas encore atteint ce degré. Ils venaient tout juste d'entrer en Islam. Ce sont des bédouins venant du désert et ils ont prétendu être des croyants directement. (Le plus correct est de dire qu') Ils se sont soumis, ils sont entrés dans l'Islam; et lorsqu'ils persévéreront et apprendrons, alors la foi entrera petit à petit dans leur cœur.

? ??? ???? ??????? ?? ??????.
??????? 14.

Et la foi n'a pas encore pénétré vos cœurs.
Les appartements, verset 14.

L'expression « pas encore » s'emploie pour une chose qui peut arriver après, c'est-à-dire que la foi va entrer plus tard. Mais le fait de prétendre cela dès le début c'est se faire des éloges.

Donc il n'y a aucun besoin à ce que tu dises « je suis salafi », « je suis athari », « je suis ceci », « je suis cela » etc... . Il t'incombe de chercher la vérité, de la mettre en pratique et de corriger ton intention.
Et Allah Sobhânahou wa Ta'âlâ est celui connaît ce que sont réellement les choses.
Fin de citation.
Pour écouter la parole de Cheykh :
http://www.alfawzan.ws/AlFawzan/FatawaSearch/tabid/70/Default.aspx?PageID=2526


Après avoir pris connaissance des raisons pour lesquelles certains considèrent qu’il ne convient pas de s’appeler « salafi », nous allons voir sur quoi s’appuient ceux qui légitiment cette appellation.

1) Certaines paroles sur lesquelles ils se basent parlent en fait de l’obligation de suivre le chemin des Salaf. Mais le sujet n’est pas d’admettre que le mot « salafi » puisse être employé, ca personne ne le rejette, mais le sujet est de savoir s’il on peut ou s’il on doit se dire « salafi ».

Il ne suffit pas qu’un savant emploie ce mot dans une phrase pour en déduire qu’il permet –voir qu’il oblige- de se nommer « salafi ». Dire que chaque musulman devrait être « salafi » ne signifie en aucun cas qu’il faille se nommer ainsi. C’est cette petite nuance qui semble leur avoir échapper.

Donc avant de s’empresser à dire « Cheykh untel reconnaît l’appellation « salafi » », il faut bien vérifier qu’il le dise explicitement, surtout lorsque ce même Cheykh dit dans d’autres paroles qu’il ne considère pas cela permis.

A titre d’exemple, voici une parole de Cheykh Al Fawzane utilisée de cette manière :

Question :
Cher Cheykh –qu'Allah vous accorde la réussite- nous entendons certaines personnes dire qu'il n'est pas permis de s'affilier aux Salaf et considère la voie Salafiyah comme un groupe au même titre que les autres groupes présents actuellement. Que pensez-vous de cette parole ?

Réponse :
Oui, les pieux prédécesseurs sont un groupe, mais ils sont le groupe d'Allah. Allah –élevé et glorifié soit-Il- a dit :

????? ??? ???? ??? ?? ??? ???? ?? ????????
???????? 22.

{Ceux-là sont le groupe d'Allah. Certes le groupe d'Allah sont ceux qui réussissent.}
La discussion, verset 22.

Les pieux prédécesseurs se sont mis du côté du Coran, de la Sounnah et des Compagnons, ils sont alors de ce fait devenus le parti d'Allah. Quant à ceux qui se sont écartés d'eux, alors ils sont des groupes égarés et déviants.

Les groupes sont différents : il y a d'un côté le groupe d'Allah et d'un autre côté le groupe de Cheytan, comme cela est cité à la fin de sourate « la discussion ».

Il y a le groupe d'Allah et il y a le groupe de Cheytan, donc les groupes sont différents.

Alors celui qui sera sur la voie du Coran et de la Sounnah fera parti du groupe d'Allah, et celui qui sera sur la voie de la perdition alors il fera parti du groupe de Cheytan.

Et toi, tu as le choix de faire parti du groupe d'Allah ou de faire parti du groupe de Cheytan.
Fin de citation

A quel moment Cheykh parle-t-il de se nommer « salafi » ?
Et même encore plus flagrant que cela, dans l’audio d’où cette parole est tirée, la question d’après était exactement sur le sujet que nous traitons, constatez par vous-même :

Question :
Qu'Allah vous accorde la réussite. Certaines personnes mettent à la fin de leur nom « salafi » ou « athari ». Cela est-il considérer comme de la vantardise ou bien est-ce conforme à la religion ?

Réponse :
Ce qui est demandé, c'est que la personne suive la vérité, qu'elle cherche la vérité, qu'elle la demande et la mette en pratique. Quant au fait de se nommer « salafi », « athari » etc… il n'y aucun motif à cela. Allah sait très bien :

?? ??????? ???? ?????? ????? ???? ?? ?? ???????? ??? ?? ????? ????? ??? ??? ????.
??????? 16

"Dis : Est-ce que vous allez apprendre à Allah votre religion alors qu'Allah sait ce qui est dans les cieux et sur la terre et qu'Allah est Savant sur toute chose".
Les appartements, verset 16.

La dénomination « salafi », « athari » etc... ceci n'a aucune origine. Nous, nous prenons en compte la réalité, et non pas ce qui est dit, ni les noms que les gens se donnent ni même ce qu'ils prétendent. Quelqu'un peut très bien se dire « salafi » et ne pas l'être; ou se dire « athari » et ne pas l'être. Tout comme quelqu'un peut être « salafi » et « athari » sans pour autant dire « je suis salafi » ni « je suis athari ».

Donc, ce qui est pris en considération c'est la réalité, non pas les noms ou les prétentions.
Et le musulman doit adopter un bon comportement vis-à-vis d'Allah Sobhânahou wa Ta'âlâ. Lorsque les bédouins ont dit « Nous sommes croyants », Allah leur a reproché cela :

???? ??????? ???? ?? ?? ?????? ???? ????? ??????.
??????? 14.

Les bédouins ont dit « Nous sommes croyants ». Dis (leur) : Vous n'êtes pas encore croyants, mais dîtes plutôt « Nous nous sommes soumis ».
Les appartements, verset 14.

Allah leur a reproché le fait de s'être décrits par la foi. Ils n'avaient pas encore atteint ce degré. Ils venaient tout juste d'entrer en Islam. Ce sont des bédouins venant du désert et ils ont prétendu être des croyants directement. (Le plus correct est de dire qu') Ils se sont soumis, ils sont entrés dans l'Islam; et lorsqu'ils persévéreront et apprendrons, alors la foi entrera petit à petit dans leur cœur.

? ??? ???? ??????? ?? ??????.
??????? 14.

{Et la foi n'a pas encore pénétré vos cœurs.}
Les appartements, verset 14.

L'expression « pas encore » s'emploie pour une chose qui peut arriver après, c'est-à-dire que la foi va entrer plus tard. Mais le fait de prétendrecela dès le début c'est se faire des éloges.

Donc il n'y a aucun besoin à ce que tu dises « je suis salafi », « je suis athari », « je suis ceci », « je suis cela » etc... . Il t'incombe de chercher la vérité, de la mettre en pratique et de corriger ton intention.
Et Allah Sobhânahou wa Ta'âlâ est celui connaît ce que sont réellement les choses.
Fin de citation.

Pour écouter les 2 paroles de Cheykh :
http://www.zshare.net/audio/5411200214a23670/

2) Certains se justifient par des paroles de Cheykh Al Fawzane dans lesquelles il permet cette appellation à partir du moment où la personne est en conformité avec la voie des Salaf. Et effectivement, Cheykh a été interrogé de la sorte :

Question :
Est-ce que celui qui se nomme « salafi » est considéré comme sectaire ?

Réponse :
Il n’y a pas de mal à adopter le nom de la voie Salafiyah tant que cela s’avère réel. Mais si ce n’est qu’une simple prétention, il ne lui est donc pas permis de s’identifier à la Salafiyah alors qu’il n’est pas sur le chemin des Salaf.

Les Achâ’irah par exemple disent « Nous sommes Ahl As-Sounnah Wal Jamâ’ah » alors que cela est faux, car la chose sur laquelle ils sont n’est pas la voie de Ahl As-Sounnah Wal Jamâ’ah ; tout comme les Mou’tazilah se nomment les « Mouwahhidin » [monothéistes].

« Tous prétendre avoir un lien avec Leyla, mais Leyla ne leur reconnaît pas cela ».
[vers de poésie]

Donc celui qui prétend être sur la voie de Ahl As-Sounnah Wal Jamâ’ah doit suivre leur chemin et délaisser ceux qui s’y opposent. Mais s’il veut réunir (dans le même endroit) un lézard et un poisson –c’est-à-dire réunir les animaux du désert avec les animaux marins– alors cela lui sera impossible, comme de vouloir rassembler le feu et l’eau dans un même récipient.

Donc Ahl As-Sounnah Wal Jamâ’ah ne se réunissent pas avec leurs opposants tels que les Khawârij, les Mou’tazilah, et les sectaires parmi ceux qui se nomment « le musulman contemporain » qui veulent réunir les égarements des gens de notre époque avec la voie des salaf.

« La dernière partie de cette communauté ne se corrigera qu’avec la chose par laquelle la première partie s’est corrigée ». [parole de l’Imam Malik]

L’essentiel est qu’il faille bien différencier et analyser les choses.
Fin de citation.
Extrait du livre « Al Ajwibatoul Moufîdah ‘An Ass-ilatil Manâhij Al Jadîdah », question 13, page 18/19.

Cependant, cette parole a au moins 10 ans, car la 2eme édition de ce livre est datée de 1418 de l’hégire, soit 1997.

Or, Cheykh Al Fawzane a un tout autre avis aujourd’hui, comme nous pouvons le constater dans cette parole répertoriée dans son propre site à la date du 18.03.2005, parole beaucoup plus récente. Et nous allons voir pourquoi Cheykh a changé d’avis.


Question :
[Avant de poser sa question, la personne a écrit cette phrase : je jure pour que tu lises cette question et je ne te permets pas de la négliger].
Cher Cheykh Salih, il y a certains jeunes et certains étudiants en science religieuse qui se sont sectarisés et se sont accaparé la voie des Salaf.
Ils considèrent leurs frères comme des innovateurs et s'accrochent à leurs avis de manière bornée.

Qu'est-ce que la voie Salafiyah ?

Réponse :
La voie Salafiyah c'est d'être sur le chemin des Salaf. Allah a dit

? ???????? ??????? ?? ????????? ? ??????? ? ????? ??????? ?????? ??? ???? ???? ? ???? ???
?????? ????? 100

{Et les tout premiers parmi les Mouharijoun et les Ansar ainsi que ceux qui les ont suivis correctement, Allah les agrée et ils L'agréent.}
Le repentir, verset 100.

Et Allah dit :

? ????? ????? ?? ????? ?????? ???? ???? ??? ? ???????? ????? ?????? ????????.
????? ????? 100

Et ceux qui sont venus après eux disent : ô Seigneur! Pardonne-nous, ainsi qu'à nos frères qui nous ont précédés dans la foi.
Sourate l'Exode, verset 10.

La voie Salafiyah c'est de suivre les pieux prédécesseurs : les Compagnons, les «Tabi'in », les « Atba' Tabi'in » et ceux faisant parti des meilleures générations ; voilà ce qu'est la voie Salafiyah.
Et il n'appartient à personne de se l'accaparer. Donc quiconque marche sur la voie des pieux prédécesseurs est « salafi ».

Et elle n'est pas restreinte à un groupe particulier ou à une personne, mais elle est pour ceux qui en adopteront les caractéristiques de manière réelle.

Et moi j'appelle les jeunes et les étudiants en science religieuse à mépriser ces surnoms qu'ils se donnent mutuellement : untel est « salafi », untel est « jami », untel est « ikhwani », untel est ceci. Moi je ne cautionne pas ce genre de choses, car elles ont commencé à faire fuir les musulmans ainsi que les jeunes et à instaurer la discorde.
Et j'incite (les gens) à s'accrocher au livre d'Allah, à la Sounnah de Son Messager et au chemin des pieux prédécesseurs ; et à ce que l'on soit des frères qui s'aiment en Allah.
Fin de citation.
Pour écouter la parole de Cheykh :
http://alfawzan.ws/AlFawzan/FatawaSearch/tabid/70/Default.aspx?PageID=6403

Pour constater la date de cette parole (18.03.2005), prenez le no de la fatwa : 6403, cliquez à droite sur ????? ??????? , puis sélectionnez ????? ?? ??????? , tapez le no de la fatwa dans le moteur de recherche et sélectionnez en dessous : ??? ?????? et tapez sur ??? .

Voilà donc la dernière position de Cheykh Al Fawzane sur ce sujet.


3) Parmi les raisons évoquées pour se dire « salafi », le fait que même les égarés prétendent faire parti de Ahl As-Sounnah wal Jamâ’ah, donc pour se différencier d’eux il faut dire «salafi».
Voici une question posée à Cheykh Al Fawzane en rapport à cela :

Question :
Quand quelqu'un m'interroge au sujet de mon « madh-hab », est-ce qu'il me suffit de dire que je fais partie de Ahl As-Sounnah wal Jamâ'ah et que j'adhère à leur croyance, ou bien dois-je lui dire que je suis « salafi » étant donné que même le Ach'ari et le Mâtourîdi etc... prétendent faire partie de Ahl As-Sounnah wal Jamâ'ah ?


Réponse :Au nom d'Allah, Le Clément, Le Miséricordieux. Louanges à Allah, Seigneur des mondes, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur notre Prophète Mohammed, sa Famille et ses Compagnons.

Lorsque quelqu'un t'interroge au sujet de ton « madh-hab », tu lui réponds que par rapport au dogme et au monothéisme tu suis la voie d'Ahl As-Sounnah wal Jamâ'ah parmi les Compagnons, les Tabi'in, ceux faisant partie des meilleures générations, les 4 Imams, ainsi que ceux qui ont suivi cette voie.

Quant à la jurisprudence, tu lui cites le « madh-hab » que tu suis parmi les 4 : Hanafi, Mâliki, Shâfi'i ou Hanbali.
Et tu lui précises que tu prends parmi ces différentes écoles ce qui est le plus valable par rapport aux preuves et que tu ne fais pas de ton « madh-hab » quelque chose d'incontestable ; et cela tant que tu as la capacité nécessaire pour connaître les preuves puis pour trancher.

Donc, tu lui précises tout cela en disant : mon « madh-hab » dans le dogme correspond à ce que suivaient les pieux prédécesseurs, et dans la jurisprudence c'est l'un des 4, et ce, sans suivi aveugle, mais plutôt je prends ce qui est le plus valable en fonction des preuves.
Fin de citation.
Pour écouter la parole de Cheykh :
http://www.alfawzan.ws/AlFawzan/FatawaSearch/tabid/70/Default.aspx?PageID=3905

Cheykh Al Islam Ibn Taymiyyah- rahimahoullah- a dit dans son épître « Al Wassiyyah Al Koubrâ » après avoir cité plusieurs innovations et choses blâmables :
Et tous les Salaf disaient : « Ces passions-là [ahwâ]mènent toutes en enfer ».
Et l’un d’entre eux a dit : « Je ne sais pas lequel de ces 2 bienfaits est le plus important : qu’Allah m’aie guidé à l’Islam ou qu’il m’aie préservé de ces passions-là ».

Et Allah nous a nommés dans le coran : musulmans, croyants, serviteurs d’Allah. Donc nous ne délaissons pas les noms qu’Allah nous a donnés pour d’autres noms que des gens ont inventés et qu’ils se sont donné ainsi que leurs ancêtres, au sujet desquels Allah n’a révélé aucune preuve évidente.
Fin de citation.

Cheykh Ar-Rajihi a dit en commentaire de cette parole :
L’auteur –rahimahoullah- a dit : Et tous les Salaf disaient « Ces passions-là mènent toutes en enfer ».
Ce qui est voulu par le terme « passions » ce sont les innovations. Elles mènent toutes en enfer.
« Et l’un d’entre eux a dit : « Je ne sais pas lequel de ces 2 bienfaits est le plus important : qu’Allah m’aie guidé à l’Islam ou qu’il m’aie préservé de ces passions-là ».

Ces 2 choses-là sont des bienfaits :
-le 1er est qu’Allah te guide à l’Islam
-le 2ème est qu’Il te préserve des passions et des innovations.

Puis l’auteur dit :« Et Allah nous a nommés dans le coran : musulmans, croyants, serviteurs d’Allah. Donc nous ne délaissons pas les noms qu’Allah nous a donnés pour d’autres noms que des gens ont inventés et qu’ils se sont donné ainsi que leurs ancêtres, au sujet desquels Allah n’a révélé aucune preuve évidente ».

Si l’on te demande : Qu’est-ce que tu es ? Tu réponds : je suis un musulman, je suis un croyant, je suis l’un des serviteurs d’Allah, je suis de Ahl As-Sounnah wal Jamâ’ah.

Et s’il te demande : Tu es quoi ? Tu es « sourouri », tu es « salafi », tu es « ikhwani », tu es du groupe « Al Hijrah wa At-Takfir » ?
Qu’est-ce que tu lui réponds ?

Si tu lui dis que tu es « sourouri » il va te reprocher d’être comme ci et comme ça, si tu lui dis que tu es « ikhwani » il va te reprocher telle et telle chose, d’avoir de l’exagération dans « Al Hâkimiyah »(1) et que tu délaisses l’adoration, et ainsi de suite. La polémique s’installe donc entre toi et lui.

Ensuite, ces noms-là ont été inventés, donc tu dis : je ne suis ni « sourouri », ni « ikhwani », ni du groupe « Al Hijrah wa At-Takfir », je suis un musulman parmi les musulmans, les croyants et les serviteurs d’Allah, je suis de Ahl As-Sounnah wal Jamâ’ah.

Tu coupes court à la discussion, tu mets fin à la polémique entre toi et lui et tu t’occupes de ce qui t’est profitable, et tu lui dis : Allah n’a révélé aucune preuve évidente à propos de ces noms-là, ils n’ont aucune source ni dans le Coran ni dans la Sounnah.

Je ne les reconnais pas et je ne m’y affilie pas.

Fin de citation.
(1): Al Hâkimiyah est le fait que seul Allah possède le droit d'édicter des lois, des jugements, des commandements, des interdits etc.
Pour écouter la parole du Cheykh :
http://www.zshare.net/audio/54112194a2fe436c/


Après tout cela, il se peut que quelqu’un pense qu’il ne faille pas propager ces paroles-là, au risque de donner aux gens déviants, aux sectaires etc… l’occasion de critiquer ceux qui se disent « salafi ».

La question suivante a été posée à Cheykh Ar-Rajihi :

Question :
Ces frères se donnent le nom de « salafi ». Et nous leur avons transmis quelques paroles de savants concernant le fait qu’il n’y a rien qui justifie cette dénomination, qu’il n’y a aucun besoin de le faire et que cela comporte de la vantardise. Ils nous ont alors répondu : « Ne propages pas ces paroles-là, car les gens sectaires vont s’en réjouir ».

Je leur ai donc dit que les gens de la Sounnah citaient ce qui était à leur avantage tout comme ce qui les remettait en cause.
La question est la suivante : Est-il permis que je cache certaines paroles de savants concernant le sujet de se dire « salafi » sous prétexte que les gens sectaires et les gens de l’innovation vont répliquer sur ces frères « salafi » ?

Réponse :
Non, tu ne dois pas cacher. On ne cache pas la vérité. Ne cache pas la vérité et dis-leur que moi j’ai dit de ne pas cacher la vérité.
Et lorsque les gens du faux s’expriment de manière erronée, alors on leur répond.

Les gens de la vérité ne doivent pas manquer au fait de répliquer sur les gens du faux.
Que tu caches ou pas, quoi qu’il arrive ils sont sur le faux.
Fin de citation.
Pour écouter la parole de Cheykh :
http://www.zshare.net/audio/541122438514a9e2/

Wa Allahou a'lem

source

AbdAllah
Admin

Messages : 96
Date d'inscription : 17/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://islam-partage.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Distinction entre "salafis" et "Suivre le Minhaj des Salafs"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum