La conduite d'une voiture toute seule pour la femme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La conduite d'une voiture toute seule pour la femme

Message par AbdAllah le Sam 18 Juin - 18:56

salam

Cette question est souvent soulevée de la part de certains détracteurs de l'Islam ou de certains savants musulmans. Il faut savoir que la question de "est-ce qu'une femme peut conduire sans être accompagnée d'un mahram ?" fait preuve de divergences et par conséquent il est fondamental de savoir respecter cette divergence, de ne pas dénigrer ou porter atteinte à tel ou tel savant.

===> Voici en gros l'avis de ceux qui pensent que c'est interdit :

Cheikh Rabi' ibn Hadi al Madkhali (Qu'Allah le préserve),

Question 7 : Est-il permis à la femme musulmane de conduire dans un pays de mécréance, sachant qu’elle ne voyage pas loin, mais uniquement dans sa ville, pour ses besoins ou pour visiter ses parents, tout ceci avec l’accord de son mari ?

Réponse 7 :

En fait, les savants de l’Islam dans ce pays [l’Arabie Saoudite], et à leur tête, le savant Cheikh Ibn Baz (qu’Allah lui fasse miséricorde), ont jugé qu’il n’était pas autorisé à la femme de conduire à cause de l’extrême corruption que cela entraîne, prédominant sur le côté utilitaire de la chose.

C’est effectivement un moyen qui peut amener la femme à tomber dans le péché - qu'Allah nous protège - comme lorsque la conductrice voilée erre, flâne, se rendant là où elle le désire, en présence ou en l’absence de son mari, et ainsi de suite… jusqu’à atteindre le point limite, que nous ne pouvons citer mais que tout le monde connaît.

Par ailleurs, si les savants ont remarqué l’ampleur d’une telle corruption en ce qui concerne la musulmane vivant dans un pays musulman, il est par conséquent très préférable pour la musulmane vivant dans un pays de mécréance de s’en éloigner, parce que la corruption n’en est que plus intense, et parce qu’elle y est encore plus exposée.
...Et au cas où il lui arriverait un accident, que lui adviendrait-il ?
Au cas où la voiture tomberait en panne, que fera-t-elle ?
Que de suppositions, jusqu’au jour où elle rencontrera de sérieux problèmes...

Par Allah! Mes soeurs :

traduction relative et approchée : « Rentrez dans vos maisons et ne vous exhibez pas à la manière de l’époque anté-islamique, et célébrez la prière et donnez la zakat » (Sourate 33, verset 33)

D’autre part, la femme est sous la responsabilité de son mari, il doit dépenser pour elle; celle-ci doit donc demeurer dans sa maison et s’intéresser à sa principale fonction, la plus méritoire pour une femme, qui n'est autre que l’éducation de ses enfants, l’éducation de la génération musulmane sur laquelle repose la piété ou la corruption de la communauté.
Par conséquent, si ce sont des femmes musulmanes qui se chargent de l’éducation de la génération, alors celle-ci n’en sortira que pieuse. Ainsi, grâce à celle-ci, Allah élèvera l'Islam et L'Islam en sera honoré.

Par contre, si vous abandonnez ou confiez vos enfants à des mécréantes, à des perverses et à des ignorantes égarées, sachez que le résultat n’en sera qu’amer, il ne sera autre que l’engendrement d’une génération égarée vouée à l’échec, qui mènera à la perte de la communauté, à la perte de la religion et à la mise en échec de l’Islam et des musulmans.

D'autre part, je rappelle que la femme doit connaître ses devoirs qui sont d’une extrême importance, car le danger est imminent pour les musulmans, hommes et femmes confondus. Par conséquent, ils doivent retrousser leurs manches afin de répondre à leurs devoirs envers l’Islam et les musulmans, envers leurs familles et particulièrement envers leurs enfants.

Tout musulman doit veiller à offrir à son enfant une éducation musulmane basée sur l’authenticité, afin de tenter de rattraper ce qui a été déjà négligé; et donc, redonner à l’Islam et aux musulmans une génération éduquée dans le vrai chemin et dotée d’un bon comportement.

Toutefois, si la femme quitte son foyer et s’en va conduire, elle se corrompra elle-même et ne sera pas à l’abri de se retrouver dans de mauvaises impasses dans maints endroits. Elle sera amenée à négliger ses enfants ainsi que ses principaux devoirs. En finalité, une extrême corruption attendra les musulmans.

Nous demandons à Allah de préserver l’Islam ainsi que les musulmans. Certes, Allah entend nos prières.

Cheikh Rabi' ibn Hadi al Madkhali (Qu'Allah le préserve), Octobre2000, Joumada ath-thani 1421h

===> Voici en gros l'avis de ceux qui pensent que cela peut est permis :

Question :

Quel est le jugement concernant l'apprentissage de la conduite pour la Femme ?

Réponse :

Toutes les louanges appartiennent à Allah, que prière et salut soient sur celui qu'Allah a envoyé en tant que misericorde pour l'univers, sur ses compagnons, sa famille ainsi que ses frères jusqu'au jour dernier.

Au premier temps de l'Islam, monter une monture (Âne..) et diriger cette dernière était pour l'homme comme pour la femme une chose tout à fait legiferé, d'ailleurs [A l'époque] une femme montait [par exemple] sur un âne et allait où elle souhaitait et " Les femmes sont pareil aux hommes " (1) dans les Ahkam (les Règles, les ordres..). La femme qui est dans un réel besoin d'aprendre à conduire devra apprendre mais qu'auprès d'une autre femme car cela est plus salutaire pour sa religion et son honneur.

[Si ce n'est pas possible] il faut alors qu'elle soit accompagnée de son mari, d'un mahram ou d'une soeur, ceci dans le but d'empecher l'isolement avec [un homme] étranger et les effets nefastes que cet isolement peut engendrer, conformément à la parole du messager d'Allah :

" Qu'aucun homme ne se trouve seule avec une femme car le diable sera leur troisième" (2)


Et Allah est plus savant, notre dernière invocation sera : Toutes les louanges appartiennent à Allah, prière et salut sur notre prophète, sur sa famille, ses compagnons et ses frères jusqu'au jour dernier.

Algerie le 7 Rabi at-thani
Correspondant au 6 mai 2006

(1)Rapporté notamment par Abu Dawud et authentifié par Sheikh Al Albani
(2)Rapporté notammenet par Al Bayhaqi et authentifié par Sheikh Al Albani

Fatwa du Sheikh Ferkous Qu'Allah le présèrve

http://www.ferkous.com/rep/Bj21.php

********

Ou nous pouvons aussi citer le cheikh Albani qui ne voit pas de mal à ce que la femme conduise, car au temps des sahaba les femmes conduisaient des carroses (ecouter la cassette n° 621 de silsila).

Pour conclure, il faut savoir contextualisé une fatwa, que celle-ci est en réponse à une situation donnée... ceux qui penchent pour l'interdiction c'est en raison des dangers auxquels la femmes peut être soumises à cause de la conduite (accident, accrochage, agression, etc...) et ceci dans le même sens qu'il est conseillé à la femme de sortir en cas de nécessité, et non pas pour "traîner". Ensuite concernant ceux qui considèrent que c'est licite, on voit bien qu'il y a certaines conditions, et que de même c'est selon un contexte, particulier, par exemple comme le frère ismail abou ibrahim le fait remarqué sur un forum :

en france si la femme se fait controler et qu elle doit montrer ses papiers à un homme, là c' est une autre histoire, car dans les pays muslims comme en égypte par exemple, la femme est voilée dans sa photo, alors qu'en France même le sert tete est interdit!!

Wa Allahou a'lem

sources :
http://www.darwa.com/forum/showthread.php?8796-conduite-de-la-femme
http://www.fourqane.fr/forum/viewtopic.php?t=822

AbdAllah
Admin

Messages: 96
Date d'inscription: 17/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://islam-partage.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum