Histoire à méditer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Histoire à méditer.

Message par vyvy le Dim 16 Déc - 4:25

As salam alaykoum Smile

Histoire à méditer.

L’histoire du lépreux, du chauve et de l’aveugle




Abou Houraira a rapporté qu’il a entendu le Prophète (Salla Allah ‘alayhi wa Salam) raconter l’histoire suivante : « Il y avait parmi Banou Israël trois hommes qu’Allah voulut les éprouver : un lépreux, un chauve et un aveugle.

Il leur envoya un Ange, qui s’adressant au lépreux, lui dit : « Quelle est la chose que tu désires le plus ? ». Il lui répondit : « Un beau teint et une belle peau, car ma maladie fait fuir les hommes à mon approche ». L’Ange lui caressa le corps et fit disparaître les taches de lèpre et lui donna un beau teint et une belle peau. Il lui demanda : « Quel bien désires-tu le plus ? ». Il lui répondit : « Les chameaux ». On lui donna une chamelle pleine de dix mois, en disant : « Qu’Allah te la bénisse ».

Puis l’Ange vint trouver le chauve et lui dit : « Quelle chose désires-tu le plus ? Il répondit : « Une belle chevelure, car les gens me trouvent répugnant ainsi ». L’Ange après avoir caressé la tête de l’homme, lui donna une chevelure opulente et ajouta : « Quel est le bien que tu désires le plus ? ». Il répondit : « Les vaches ». On lui donna une vache pleine et l’Ange lui dit : « Qu’Allah te bénisse ».

Enfin l’Ange vint trouver l’aveugle et lui dit : « Quelle est la chose que tu préfères le plus ? ». Il lui répondit : « Qu’Allah me rende la vue afin que je puisse voir les gens ». L’Ange passa la main sur les yeux de l’aveugle et lui rendit la vue et lui dit : « Quel est le bien que tu aimes le plus ? ». Il lui répondit : « Les moutons ». On lui donna une brebis pleine en disant : « Qu’Allah te la bénisse ».


Plus tard, chacun de ces trois avait une vallée pleine de chameaux pour le premier, de vaches pour le deuxième, et de moutons pour le troisième.


Après un certain moment, l’Ange, reprenant la même figure et le même aspect que le lépreux, vint le trouver et lui dit : « Je suis un homme malheureux et j’ai perdu toutes mes ressources dans mon voyage, je ne trouve plus personne à qui je puis m’adresser sauf Allah et toi. Je te demande par celui qui t’a donné ce beau teint, cette belle peau et tous ces biens, de me donner un chameau afin que je puisse achever mon voyage ». L’homme lui répondit : « J’ai beaucoup de charges ». L’Ange reprit : « Mais il me semble bien de te reconnaître. N’étais-tu pas un lépreux que les gens répugnaient à ton approche, et un pauvre ? Et Allah t’a accordé toutes ces richesses ? ». L’homme répondit : « Mais j’ai hérité tout cela de mes ancêtres ». L’Ange rétorqua : « Si tu mens, qu’Allah te fasse revenir comme tu étais ».


Puis l’Ange vint trouver le chauve, reprenant ses traits, il lui répéta les mêmes termes et reçut les mêmes réponses.


Enfin l’Ange se présenta à l’aveugle en reprenant le visage d’autrefois et lui dit : « Je suis un malheureux voyageur sans ressources qui ne s’adresse qu’à Allah et qu’à toi. Je te demande par celui qui t’a rendu la vue de me donner une brebis qui m’aidera à achever mon voyage. ». L’homme lui répondit : « J’étais aveugle, Allah m’a rendu la vue. Prends ce que tu veux et laisse ce que tu veux. Par Allah je ne te demanderai pas compte de ce que tu as pris par égard pour Allah à Lui la Puissance et la Gloire ». L’Ange répliqua : « Garde tes biens, car Allah vous éprouve (tous les trois). Il est satisfait, de toi et Il est courroucé contre tes deux compagnons ».

Source :

Histoire rapporté par Muslim « Boughyati Kouli-Li Mouslimin Min Sahyh Al-Imami Mouslem, édition dar el Fiker, écrit par Mouhammad Ben Mouhammad Ben Abdullan Al-Marraquichi, traduit en français par Fawzi Chaaban.

Ps......Qu'Allah nous donne le même comportement que l'aveugle. Amine.
avatar
vyvy

Messages : 67
Date d'inscription : 06/12/2007
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire à méditer.

Message par vyvy le Dim 16 Déc - 5:15

As salam alaykoum Smile



Le chasseur et l'oiseau




Un oiseau survolait une prairie. Là, un chasseur, caché dans les feuillages, avait tendu un piège avec quelques graines comme appât. L'oiseau se posa tout près et dit au chasseur sans le voir:

"Qui es-tu? Que fais-tu, couvert de feuillages, dans cette prairie remplie de bêtes sauvages?"

Le chasseur répondit: "Je suis un homme pieux qui a abandonné le monde et se satisfait des quelques plantes qui l'entourent. La mort de mes voisins a été une leçon pour moi. J'ai abandonné tous mes biens. Puisqu'au dernier jour, je serai seul et que je suis promis au tombeau, j'ai pensé qu'il valait mieux se consacrer à se rapprocher du Dieu unique. (...)

C'est une erreur que de se retirer dans la solitude, dit l'oiseau. Il est préférable de prendre en patience les tourments que vous infligent les gens de mauvais caractère. Il faut se rendre utile à autrui, ainsi qu'un nuage!

Ton discours n'a pas de sens! dit le chasseur, car la solitude vaut mieux qu'une mauvaise compagnie. Celui qui ne pense qu'à sa subsistance ne vaut pas mieux qu'un cadavre et sa compagnie est la véritable solitude."

L'oiseau: "Il ne peut y avoir de combat que si on te barre le chemin. Et le courage se manifeste lorsqu'on croise ses ennemis."

Le chasseur répondit: "C'est vrai si l'on est assez fort pour éviter la méchanceté. Sinon, mieux vaut se retirer!

Il te manque la fidélité du coeur! dit l'oiseau. Si tu es amical, nombreux seront tes amis. Si la brebis s'éloigne du troupeau, c'est une occasion pour le loup. Même si tu t'es gardé du loup, ne te crois pas en sécurité si tu n'es pas entouré d'amis. Si les murs n'étaient pas amis les uns des autres, aucune maison n'aurait de toit. Si la plume n'était pas l'amie du papier, aucune parole ne serait transmise."

Des milliers de secrets furent ainsi échangés entre l'oiseau et le chasseur. Finalement l'oiseau demanda: "A qui sont ces grains de blé?

Un orphelin me les a confiés, dit le chasseur. En effet, je suis le protecteur des orphelins.

Je suis dans une passe difficile, dit l'oiseau. J'ai si faim que je mangerais un cadavre. Ô homme vertueux! Permets-moi de manger quelques-unes de ces graines!

Si tu les mangeais sans besoin ce serait alors un péché! dit le chasseur. Si vraiment tu es dans un état de besoin suprême alors tu dois donner un gage."

L'oiseau, plein de désir, se rua sur les graines et fut à l'instant capturé par le piège. Rendu à l'impuissance, il se mit à pleurer.

Ô toi qui pleures! Pleure avant ta mort et non pas après!

L'oiseau s'écria: "Voilà la récompense de ceux qui se laissent séduire par les sortilèges des ascètes!"

Le chasseur lui répliqua: "Que non pas! Voilà plutôt ce qui advient à ceux qui mangent le pain des orphelins!"

L'oiseau se lamenta et ses lamentations firent trembler le chasseur et son piège.

"Ô bien-aimé! disait-il, mon coeur est brisé par tous ces paradoxes. Caresse-moi la tête. Même si j'en suis indigne, daigne venir t'enquérir de mon état!"

Extrait du livre "Le Mesnevi" Par Djalal al-Din Rumi (l207-1273)
avatar
vyvy

Messages : 67
Date d'inscription : 06/12/2007
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire à méditer.

Message par vyvy le Sam 29 Déc - 20:47

l'histoire des 4 femmes


Il était une fois un riche commerçant qui avait 4 femmes.

La 4ème femme, c'est celle qu'il aimait le plus. Il l'ornait avec de luxueuses robes et la traitait avec délicatesse. Il prenait grand soin d'elle et ne lui offrait que le meilleur.

La 3ème femme, elle aussi il l'aimait beaucoup Il était très fier d'elle et voulait toujours la mettre en valeur auprès de ses amis. Cependant, le commerçant craignait toujours le fait qu'elle puisse partir avec un autre homme.


Il aimait aussi sa 2ème femme. C'était une personne très prévenante, toujours patiente et elle était la confidente du commerçant. Chaque fois qu'il rencontrait des problèmes, il se tournait vers elle et elle l'aidait toujours à s'en sortir.

La 1ère femme était une partenaire très loyale, elle avait aussi bien contribuée à maintenir ses richesses qu'à prendre grand soin de sa maison. Pourtant, le commerçant ne l'aimait pas beaucoup alors qu'elle, l'aimait profondément. Il lui prêtait à peine attention.

Un jour, le commerçant tomba malade. Il avait le pressentiment qu'il allait mourir bientôt. Il pensa à sa luxueuse vie et se disait, "maintenant j'ai 4 femmes, mais quand je mourrais, je serai seul, quel solitaire je serai !"


Il demanda donc à sa 4ème femme : "Je t'aime le plus, je t'ai doté des plus fins habits et pris grand soin de toi. Maintenant que je meurs, voudras-tu me suivre pour me tenir compagnie ?" - "Nulle part !" Répondit la 4ème femme. Et elle s'en alla sans un autre mot. La réponse coupa le coeur du commerçant comme un couteau tranchant.

Le triste commerçant demanda alors à sa 3ème femme : "Je t'ai beaucoup aimé toute ma vie. Maintenant que je meurs, voudras-tu me suivre et me tenir compagnie?" - "Non !" Répondit la 3ème femme. "La vie est si belle ici ! Je me remarierais quand tu mourras !" Le coeur du commerçant se brisa.

Alors il demanda à sa 2ème femme : "Je me suis toujours tourné vers toi et tu m'as toujours aidé. Maintenant j'ai à nouveau besoin de ton aide. Quand je mourrais, est ce que tu me suivras et tu me tiendras compagnie?" - "Je suis désolée, je ne peux pas t'aider !" Répondit la 2ème femme. "Dans le meilleur des cas, je ne peux que t'accompagner vers la tombe" La réponse tomba comme du tonnerre et le commerçant fût dévasté.

Alors appela une voix : "J'irai avec toi, je te suivrai là où tu iras".

Le commerçant leva les yeux, ce fut sa 1ère femme. Elle était si maigre, comme si elle souffrait de malnutrition. Très touché, le commerçant disait : "J'aurais du prendre beaucoup mieux soin de toi pendant que je pouvais!" …

Réellement "nous avons tous 4 femmes" dans notre vie !

La 4ème femme, c'est « notre corps », nous nous donnons tant de mal pour prendre soin de lui, il sera détruit quand nous mourrons.

Notre 3ème femme c'est nos biens et nos richesses. Quand nous mourrons, Ils iront à d'autres.

La 2ème femme, c'est notre famille et nos amis. Très proche de nous comme ils l'avaient été durant notre vie, le mieux qu'ils puissent pour nous c'est de nous accompagner à la tombe.

La 1ère femme, quelque chose que nous ne pouvons pas voir, c'est notre âme.

Souvent négligée, oubliée, dans notre quête de biens matériels et de plaisirs insatiables.

Parfumé, embellis par le bien et les bonnes actions, ou laide et nauséabonde par les péchés et mauvaises actions, c'est la seule qui nous suivra réellement là où nous irons.

C'est peut-être une bonne idée de l'éduquer, la cultiver et la fortifier maintenant, plutôt que d'attendre jusqu'à ce que nous soyons sur notre lit de mort pour le regretter. Non ?


"Toute âme goûtera la mort. Mais c'est seulement au jour de la Résurrection que vous recevrez votre rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis a certes réussi. Et la vie présente n'est qu'un objet de jouissance trompeuse."

Voilà voilà. pale

As salam alaykoum.
avatar
vyvy

Messages : 67
Date d'inscription : 06/12/2007
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire à méditer.

Message par vyvy le Sam 29 Déc - 20:59

Histoire de l'âne et du puits


Un jour , l'âne d'un fermier est tombé dans un puits. L'animal gémissait pitoyablement pendant des heures et le fermier se demandait quoi faire.
Finalement, il a décidé que l'animal était vieux et le puits devait disparaître. De toute façon, ce n'était pas rentable pour lui de récupérer l'âne.
Il a invité tous ses voisins à venir l'aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à boucher le puits.

Au début, l'âne a réalisé ce qui se produisait et se mit à crier terriblement. Puis, à la stupéfaction de chacun, il s'est tu.
Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu'il a vu.
Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui l'âne faisait quelque chose de stupéfiant : il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.
Bientôt, chacun a été stupéfié que l'âne soit hors du puits et se mit à trotter !

cheers

La vie va essayer de vous engloutir de toutes sortes d'ordures. Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer.
Chacun de nos ennuis est une pierre qui nous permet de progresser.
Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n'arrêtant jamais. Ne jamais abandonner ! secouez-vous et foncez !

Rappelez-vous ces cinq règles simples pour être heureux :


1. Libérez votre coeur de la haine.
2. Libérez votre esprit des inquiétudes.
3. Vivez simplement.
4. Donnez plus.
5. Attendez moins.

Auteur inconnu.

Je rajoute, et placez votre confiance en Allah.

Voilà voilà flower

As salam alaykoum
avatar
vyvy

Messages : 67
Date d'inscription : 06/12/2007
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Abu Yazid Al-Bastami et le prêtre

Message par vyvy le Mar 8 Jan - 1:51

As salam alaykoum Smile

Abu Yazid Al-Bastami et le prêtre


Le connaisseur de Dieu Abû Yazîd Al-Bastâmî [1] était en train de dormir la nuit, lorsqu’il entendit dans son sommeil, après la prière de l'aube,quelqu'un l'appeler en ces termes: «Ô Abû Yazîd, cette nuit est une nuit de fête chez les Chrétiens. Fais tes ablutions, et va les rejoindre dans leur monastère. Tu seras assurément émerveillé par la Sagesse de Dieu». Il fit donc ses ablutions et entra dans le monastère chrétien de Bassora.
Lorsque le prêtre se leva pour prononcer son prêche devant les paroissiens, il dit : «Je ne puis parler en présence d'un musulman entré dans notre monastère ».
-«Notre père, comment pouvez-vous être certain qu'il est musulman», demanda l'assemblée.

-«Les disciples de Muhammad ( saws) portent sur leurs visages la trace laissée par les prosternations ».[2].

Lorsqu'il fit signe à Abû Yazîd de sortir, ce dernier répondit : «Par Allah, je ne m'en irai pas tant qu'Allah n'aura pas jugé entre vous et moi et Il est le plus juste des Juges ».

- «Dans ce cas, nous te poserons des questions. Si tu réponds avec justesse à toutes nos questions, nous croirons en ton Prophète. Mais si tu te trompes sur une seule question, tu ne sortiras d'ici que sur nos épaules, le corps sans vie ! », Affirma le père.

- « Pose toutes les questions que tu souhaites, » fit Abû Yazîd.

Le prêtre demanda donc :

1- Qu'est-ce qui est unique n'ayant point de second?

2- Que sont les deux n'ayant point de troisième ?

3- Que sont les trois n'ayant point de quatrième ?

4- Les quatre n'ayant point de cinquième ?

5- Les cinq n'ayant point de sixième ?

6- Les six n'ayant point de septième ?

7- Les sept n'ayant point de huitième ?

8- Les huit n'ayant point de neuvième ?

9- Les neuf n'ayant point de dixième ?

10- Que sont les dix qui peuvent se démultiplier ?

11- Qui sont les onze frères ?

12- Quel est le miracle qui est composé de douze éléments ?

13- Quelle est la famille composée de treize membres ?

14- Quelles sont les quatorze choses qui ont parlé à Dieu ?

15- Quelle est la chose qui a exhalé un souffle sans pour autant posséder une âme ?

16- Quel est le tombeau qui transporta son hôte ?

17-Quelle est la chose que Dieu a créée et dont Il a valorisé l'importance ?

18- Quelle est la chose que Dieu a créée et dont Il a méprisé l'importance ?

19- Quelles sont les choses que Dieu a créées sans père ni mère ?

20- Qui sont ceux qui ont menti et sont entrés au Paradis ?

21- Qui sont ceux qui ont dit vrai et sont entrés en Enfer ?

22- Que signifie : «Par les vents éparpilles ! Par les porteurs de fardeaux ! Par les glisseurs agiles! Par les distributeurs selon un commandement!» [3].

23- Quel est l'arbre possédant douze branches, sur chaque branche se trouvant trente feuilles et chaque feuille portant en elle cinq fruits : trois à l'ombre et deux au soleil ?


Réponds Abû Yazîd !


Abû Yazîd se leva tandis qu'Allâh fit descendre Sa Quiétude dans son être tout entier. Il dit alors :

1- Concernant l'unique n'ayant pas de second, il s'agit de : «Dis, Dieu est Un » [4].

2- Quant aux deux n'ayant point de troisième, il s'agit du jour et de la nuit : «Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes ». [5].


3- Les trois n'ayant point de quatrième sont les trois épreuves qu'a fait subir Al-Khidr à Moïse : «Et après qu'ils furent montés sur un bateau, l'homme (Al-Khidr) y fit une brèche».[6]. «Quand ils eurent rencontré un enfant, l'homme le tua»[7].. «Quand ils furent arrivés à un village habité, ils demandèrent à manger à ses habitants»[8]. . «Ceci marque la séparation entre toi et moi, ditl'homme ». [9].

4- Les quatre n'ayant point de cinquième sont la Thora, le Psautier, l'Évangile et le Coran.

5- Les cinq n'ayant point de sixième sont les cinq prières quotidiennes prescrites par Allah.

6- Les six n'ayant point de septième correspondent aux six jours de la Création : «En effet Nous avons créé les cieux et la terre et ce qui existe entre eux en six jours».[10].

À cet instant, le prêtre demanda: -Pourquoi est-il précisé à la fin du verset «sans éprouver la moindre lassitude».

«Parce que les Juifs et les Chrétiens ont affirmé qu'Allah a éprouvé de la fatigue après avoir créé l'univers. C'est pourquoi pour réfuter cette thèse, Allah a inséré cette précision dans le verset».

7- Concernant les sept n'ayant point de huitième, il s'agit des sept cieux : « Celui Qui a créé sept cieux superposés ».[11].

8- Quant aux huit n'ayant point de neuvième, il s'agit des huit anges porteurs du Trône d'Allah: «Tandis que huit, ce jour-là, porteront au-dessus d'eux le Trône de ton Seigneur ». [12].

9- Les neuf n'ayant point de dixième correspondent aux neufs miracles de Moïse - paix et bénédiction sur lui. Le prêtre demanda alors de les énumérer. Il dit : «La main, le bâton, la traversée de la mer, la disette, le déluge, les criquets, les poux, les grenouilles et le sang ».

10- Au sujet des dix susceptibles de se démultiplier, il s'agit des bonnes actions : «Quiconque viendra avec une bonne action en aura dix fois autant»; [13] «Allah multiplie la récompense à qui Il veut ». [14].

11- À la question, qui sont les onze frères :. « J'ai vu en songe onze astres »[15]. . Les onze frères de Joseph.

12- Le miracle qui est composé de douze éléments : «Et quand Moïse demanda de l'eau pour désaltérer son peuple, c'est alors que Nous dîmes : "Frappe le rocher avec ton bâton". Et tout d'un coup, douze sources en jaillirent ». [16].

13- La famille composée de treize membres est : «Et aussi le soleil et la lune ; je les ai vus prosternés devant moi »[17]. . Aux onze frères de Joseph s'ajoutent le soleil et la lune correspondant au père et à la mère. Voilà bien treize membres.

14- Les quatorze choses ayant parlé à Allah sont les sept cieux et les sept terres : «"Venez tous deux, bon gré, mal gré". Tous deux dirent : "Nous venons obéissants". Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours ». [18].

15- Quant au tombeau ayant transporté son hôte, il s'agit de la baleine qui avait avalé Jonas: «La baleine l'avala alors qu'il était blâmable ».[19].

16- La chose ayant exhalé un souffle sans pour autant posséder une âme est l'aube : «Et par l'aube quand elle exhale son souffle ! ». [20].

17- La chose qu'Allah a créée et dont Il a valorisé l'importance est la ruse féminine : « Votre ruse est vraiment énorme ! » [21]

18- La chose qu'Allah a créée et a dépréciée est le cri des ânes: «Car la plus détestable des voix, c'est bien la voix des ânes ». [22]

19- Allah a créé sans père ni mère : Adam (paix sur lui), les Anges, le bélier d'Ismaël et la chamelle de Sâlih.

20- Ceux qui ont menti et sont entrés au Paradis sont les frères de Joseph : «Et ils vinrent à leur père, le soir, en pleurant. Ils dirent : 'Ô notre père, nous sommes allés faire une course, et nous avons laissé Joseph auprès de nos effets ; et le loup l'a dévoré' ». [23].
Mais malgré cela, Joseph leur dit : « Qu'Allah vous pardonne. C'est Lui le plus Miséricordieux des miséricordieux ». [24].

21- Quant à ceux qui ont dit vrai et sont entrés en Enfer : « Et les Juifs disent : "Les Chrétiens ne tiennent sur rien" ; et les Chrétiens disent : "Les Juifs ne tiennent sur rien" ».[25].

22- Les « éparpilleurs » sont les vents, « les porteurs de fardeaux » sont les nuages porteurs de pluie, « les glisseurs agiles » sont les vaisseaux qui voguent sur les mers, « les distributeurs selon un commandement » sont les Anges qui nous distribuent nos subsistances, et consignent nos bonnes et nos mauvaises actions, selon un commandement divin.

23- Enfin, quant à l'arbre, il s'agit de l'année qui s'écoule. Cet arbre compte douze branches correspondant aux douze mois de l'année. Chaque branche porte en elle trente feuilles, c'est-à-dire trente jours. Et chaque feuille contient cinq fruits qui correspondent aux cinq prières quotidiennes. Trois sont à l'ombre : les prières du coucher du soleil, de la nuit et de l'aube. Et deux sont au soleil : la prière de midi et celle de vesprée.

Abû Yazîd dit alors au prêtre : « Je vais te poser à mon tour une question et une seule uniquement ».

- « Je t'écoute », fit le Prêtre.

- « Quelle est la clef du Paradis ? », demanda Abû Yazîd.

Le prêtre resta silencieux. Les paroissiens l'interpellèrent alors en disant :

- « Vous lui avez soumis de très nombreuses questions et il vous a
répondu parfaitement. Maintenant qu'il vous interroge à votre tour sur une seule question, vous vous défilez ? »

- « Par Dieu, je connais parfaitement la réponse à sa question, c'est plutôt que je crains votre réaction », affirma le prêtre.

- « Réponds et ne crains rien », rétorqua l'assemblée.

Le prêtre se leva et déclara :

- La clef du Paradis est : « Lâ ilâha illallâh muhammad rasûl Allah, il n'y a de dieu que Dieu et Muhammad est le Messager de Dieu ».

C'est alors que les paroissiens répétèrent en chœur: «Lâ ilâha illallâh muhammad rasûl Allah».

Et ils firent changer leur église en mosquée où il ne fut plus adoré
qu'Allah, l'Unique sans associé.

cheers cheers cheers


[1] Abû Yazîd Al-Bastâmî a vécu de 745 à 874. NdT
[2] Le prêtre fait référence au verset 28 de la sourate 48, Al-Fath : « Leurs visages sont marqués par la trace laissée par la prosternation ». NdT
[3] Sourate 51, Adh-Dhâriyât, les Éparpilleurs, versets 1 à 4. NdT
[4] Sourate 112, Al-Ikhlâs, la Sincérité, verset 1. NdT
[5] Sourate 17, Al-Isrâ’, le Voyage nocturne, verset 12. NdT
[6] Sourate 18, Al-Kahf, la Caverne, verset 71. NdT
[7] Sourate 18, Al-Kahf, la Caverne, verset 74. NdT
[8] Sourate 18, Al-Kahf, la Caverne, verset 77. NdT
[9] Sourate 18, Al-Kahf, la Caverne, verset 78. NdT
[10] Sourate 50, Qâf, verset 38. NdT
[11] Sourate 67, Al-Mulk, la Royauté, verset 3. NdT
[12] Sourate 69, Al-Hâqqah, la Révélatrice, verset 17. NdT
[13] Sourate 6, Al-An`âm, les Bestiaux, verset 160. NdT
[14] Sourate 2, Al-Baqarah, la Génisse, verset 261.
[15] Sourate 12, Yûsuf, Joseph, verset 4. NdT
[16] Sourate 2, Al-Baqarah, La Génisse, verset 60. NdT
[17] Sourate 12, Yûsuf, Joseph, verset 4. NdT
[18] Sourate 41, Fussilat, verset 11. NdT
[19] Sourate 37, As-Sâffât, Les Rangées, verset 142. NdT
[20] Sourate 81, At-Takwîr, l’Obscurcissement, verset 11. NdT
[21] Sourate 12, Yûsuf, Joseph, verset 28. NdT
[22] Sourate 31, Luqmân, verset 19. NdT
[23] Sourate 12, Yûsuf, Joseph, versets 16 et 17. NdT
[24] Sourate 12, Yûsuf, Joseph, verset 92. NdT
[25] Sourate 2, Al-Baqarah, la Génisse, verset 113. NdT



Source : extrait du second volet d’un sermon du vendredi prononcé par le Sheikh `Abd Al-Hamîd Kishk.

MachaAllah flower

Salam alaykoum.


Dernière édition par le Mar 8 Jan - 3:16, édité 2 fois
avatar
vyvy

Messages : 67
Date d'inscription : 06/12/2007
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire à méditer.

Message par vyvy le Mar 8 Jan - 2:10

vyvy a écrit:14- Les quatorze choses ayant parlé à Allah sont les sept cieux et les sept terres : «"Venez tous deux, bon gré, mal gré". Tous deux dirent : "Nous venons obéissants". Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours ».

Quels sont les sept terres ? Est-ce l'Enfer ?.
avatar
vyvy

Messages : 67
Date d'inscription : 06/12/2007
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Histoire à méditer.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum