les devoirs envers ses parents

Aller en bas

les devoirs envers ses parents

Message par Ihsen le Mer 9 Jan - 3:12

Les devoirs envers ses parents

L'obligation d'être bon envers eux

Allah ta'ala a dit : {Agissez avec bonté envers (vos) père et mère} (4/36)

Allah ta'ala a dit : {Et Nous avons enjoint à l'homme de bien traiter ses père et mère} (29/8)

Allah ta'ala a dit : {Nous avons commandé à l'homme [la bienfaisance envers] ses père et mère; sa mère l'a porté [subissant pour lui] peine sur peine : son sevrage a lieu à deux ans." Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu'envers tes parents.} (31/14)

'Abdullàh Ibn Mas'oùd (radiyallahu 'anhuma) a dit : "J'ai demandé au Prophète (sallalahu 'alaihi wa sallam) : "Quelle est l'œuvre la plus aimée de Dieu exalté?"
Il dit : "La prière à son heure".
Je dis : "Et puis?"
Il dit : "La piété filiale".
Je dis : "Et puis?"
Il dit : "Le combat au service de Dieu". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Hourayra (radiyallahu 'anhu), le Messager de Dieu (sallalahu 'alaihi wa sallam) a dit : "Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu'il soit gentil avec tous ses parents". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Le fait qu'ils ne soient pas musulmans ne leur enlève rien à ce droit

Asma (radiyallahu'anha), fille de Abou Bakr, le très véridique (radiyallahu 'anhu) a dit : "Du temps du Messager de Dieu, (sallalahu 'alaihi wa sallam), ma mère vint me rendre visite alors qu'elle était encore idolâtre. J'ai été prendre conseil à son sujet auprès du Messager de Dieu. Je lui dis : "Ma mère est venue me demander quelque chose. Dois-je lui faire du bien?"
Il dit : "Oui, sois bonne avec ta mère!". (Al-Boukhâri, Mouslim)

L'obligation de leur tenir compagnie et l'interdiction de rompre le contact avec eux
Allah ta'ala a dit : {Craignez Dieu au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang} (4/1)

Selon Abou Hourayra (radiyallahu 'anhu), le Messager de Dieu (sallalahu 'alaihi wa sallam) a dit : "Dieu exalté a fait les créatures. Quand Il finit de les créer, les liens de la parenté se levèrent et dirent : "Nous voici debout devant Toi à la façon de celui qui se met sous Ta protection contre la rupture des liens de la parenté".
Il dit : "Oui. Acceptez-vous que Je reste lié à celui qui vous respecte et que je rompe avec celui qui vous rompt?"
Ils dirent : "Oui".
Il dit : "c'est un droit qui vous est désormais acquis".
Puis le Messager de Dieu (sallalahu 'alaihi wa sallam) dit : "Lisez si vous voulez ces versets : {Mais qui sait si, une fois au pouvoir, vous n'allez pas semer la corruption sur terre et rompre les liens sacrés de la parenté? Ce sont ceux-là que Dieu a maudits. Il les a rendus sourds et a rendu leurs yeux aveugles} (47/22-23)". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon 'Abdullâh Ibn 'Amr Ibn Al 'As (radiyallahu 'anhu), un homme vint au Messager de Dieu (sallalahu 'alaihi wa sallam) et lui dit : "Je te fais acte d'allégeance en m'engageant à l'exil (à Médine) et à la guerre sainte dans l'espoir d'un salaire de Dieu exalté".
Il lui dit : "As-tu l'un de tes deux parents encore en vie?"
Il dit : "Oui, les deux même".
Il dit : "Retourne auprès de tes parents et tiens-leur bonne compagnie!" (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Hourayra (radiyallahu 'anhu), le Prophète (sallalahu 'alaihi wa sallam) a dit : "Fi, le sot qui..., fi, le sot qui..., fi, le sot qui a rejoint dans leur vieillesse ses deux parents ou l'un d'eux et qui n'est pas entré au Paradis". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Joubayr Ibn Mot'im (radiyallahu (anhu), le Messager de Dieu (sallalahu 'alaihi wa sallam) a dit : "N'entre pas au Paradis celui qui brise les liens de parenté". (Al-Boukhâri, Mouslim)

La mère mérite encore plus la compagnie que le père

Selon Abou Hourayra (radiyallahu 'anhu), un homme vint chez le Messager de Dieu (sallalahu 'alaihi wa sallam) et lui dit : "Ô Messager de Dieu! Quel est celui qui mérite le plus que je lui tienne compagnie?"
Il dit : "Ta mère".
Il dit : "Et qui encore?"
Il dit : "Ta mère".
Il dit : "Et qui encore?"
Il dit : "Ta mère".
Il dit : "Et qui encore?"
Il dit : "Ton père". (Al-Boukhâri, Mouslim)

L'obligation d'être reconnaissant envers eux

Selon Abou Bakra Ibn Al Hàreth (radiyallahu 'anhu), le Messager de Dieu (sallalahu 'alaihi wa sallam) a dit : "Voulez-vous que je vous informe des plus grands péchés?" trois fois de suite.
Nous dîmes : "Certainement que oui, ô Messager de Dieu!"
Il dit : "Le fait de donner à Dieu des associés, l'ingratitude envers les deux parents...". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Al Moughyra Ibn Sho'ba (radiyallahu 'anhu), le Prophète (sallalahu 'alaihi wa sallam) a dit : "Allah ta'ala vous a interdit l'ingratitude envers vos mères". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon 'Abdullàh Ibn 'Amr Ibn Al 'As (radiyallahu 'anhum), le Prophète (sallalahu 'alaihi wa sallam) a dit : "Les grands péchés sont : Le fait de donner à Dieu des associés. L'ingratitude envers les deux parents. Le meurtre. Et le faux serment". (Al-Boukhâri)

Selon Abou Hourayra (radiyallahu 'anhu), le Messager de Dieu (sallalahu 'alaihi wa sallam) a dit : "Un enfant ne peut s'acquitter de sa dette vis-à-vis de son géniteur à moins que, le trouvant esclave, il le rachète et l'affranchit". (Mouslim)

L'interdiction de leur répondre et de leur causer le moindre tort

Allah ta'ala a dit : {et ton Seigneur a décrété : "n'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère : si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi; alors ne leur dis point : "Fi!" et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses.} (17/23)

Selon 'Abdullàh Ibn 'Amr Ibn Al 'As (radiyallahu 'anhum), le Messager de Dieu (sallalahu 'alaihi wa sallam) a dit : "Parmi les pus grand péchés est le fait de maudire ses propres parents".
Ils dirent : "Ô Messager de Dieu! Est-ce que quelqu'un maudit ses propres géniteurs?"
Il dit : "Il insulte le père de quelqu'un qui lui insulte alors le sien. Il lui insulte sa mère et il lui insulte la sienne". (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Dardà (radiyallahu 'anhu), un homme vint lui dire : "J'ai une femme et ma mère m'ordonne de la répudier".
Il dit : "J'ai entendu le Messager de Dieu (sallalahu 'alaihi wa sallam) dire : "Le géniteur est la meilleure porte du Paradis. Si tu veux, perds cette porte ou garde-la". (At-Tirmidhi qui dit bon-authentique)

La recommandation de leur faire des invocations, qu'ils soient vivants ou morts
Allah ta'ala a dit : {Et par miséricorde; abaisse pour eux l'aile de l'humilité; et dis : "Ô mon Seigneur, fais-leur; à tous deux; miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit".} (17/24)

La recommandation d'être bons avec leurs amis

'Abdullàh Ibn Dinar rapporte que 'Abdullàh Ibn 'Omar (radiyallahu'anhum) raconte qu'un bédouin le rencontra sur sa route vers la Mecque. 'Abdullàh Ibn 'Omar le salua, le fit monter sur un âne qu'il montait lui-même et lui donna un turban qu'il avait sur la tête.
Ibn Dinar dit : "Nous lui dîmes : "Puisse Dieu te corriger tes fautes! Tu as affaire aux Bédouins et les Bédouins se contentent de peu de chose".
'Abdullàh Ibn 'Omar dit : "Le père de cet homme était l'ami de 'Omar Ibn Al-Khattàb (radiyallahu'anhu) et j'ai entendu le Messager de Dieu (sallalahu 'alaihi wa sallam) dire : "La meilleure façon d'honorer les liens de parenté est de faire du bien avec les anciens amis de son père"". (Mouslim)

Ihsen

Messages : 131
Date d'inscription : 08/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum