Pour les coeurs durs

Aller en bas

Pour les coeurs durs

Message par Abu Luqman le Sam 12 Jan - 11:34

As-salamu alaykoum wa rahmatullahi wa barakatuh,

Je partage avec vous l'ordonnance du Médecin des coeurs, Ibn Qayyim al Jawzy (rahimahullahi).

Ya Muqalliba al qulub, thabit qulubana 3ala dinik wa 3ala ta3atik.
O Celui qui detient les coeurs, fortifie nos coeurs dans Ta religion et dans Ton obeissance
avatar
Abu Luqman

Messages : 221
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment les Coeurs ne tombent-ils pas amoureux...

Message par Abu Luqman le Sam 12 Jan - 11:35

Ibn Qayyîm al-Djawziyyah a dit :

« Comment les Coeurs ne tombent-ils pas amoureux de Celui qui est Seul, qui accorde les bienfaits et efface les méfaits, répond aux invocations, pardonne les péchés, dissimule les parties naturelles ['Awra], et apaise l'affligé ?

Il est véritablement Celui qui mérite l'invocation, Celui qui mérité véritablement qu'on lui rende grâce, qu'on l'adore, qu'on lui demande protection. Il est satisfait de celui qui se tourne vers Lui et se repend, Il est le Roi [al-Malik] qui n'a pas d'associé et qui n'a point d'égal.

Il est le plus juste, il découvre tous les secrets. Pour Lui, l'invisible est visible, les figures sont soumises à la lumière, toutes les preuves démontrent qu'Allâh n'a pas de pareil, qu'Il est sans égal, la nuit devient jour par l'illumination de Sa Face, la terre s'est éclairée à l'aide de sa clarté. Ni somnolence ni sommeil ne l'atteignent, Son voile est la clarté, et s'il [son voile] devait à se lever, il brûlerait tous ceux qu'ils le verraient. »

Kitâb al-Dâ'a wal-Dawâ'
avatar
Abu Luqman

Messages : 221
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La maladie du Coeur et sont remède

Message par Abu Luqman le Sam 12 Jan - 11:36

Ibn al-Qayyîm a dit :

Le coeur tombe malade tout comme le corps. Alors, il se guérit par le repentir et la diète [par le fait de se préserver des péchés]. Il se rouille comme le fer avant d'être purifié par le rappel [d'Allâh] ; il pourrait être dépouillé [de tout sont bien] tout comme le corps de ses vêtements, avant d'être couvert par la dévotion. Il a faim et soif tout comme le corps avant sa nourriture, sa boisson en science, sont amour, sa confiance, sont repentir et sa servitude [auprès d'Allâh].

Evite la distraction à l'égard de Celui [Allâh Ta'âla] qui a prédestiné un terme à ta vie, à tes jours et à tes souffles, ceci envers Celui dont tu as uniquement et nécessairement besoin.

Kitâb al-Fawâ-îd
avatar
Abu Luqman

Messages : 221
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La Dureté du Cœur

Message par Abu Luqman le Sam 12 Jan - 11:36

Par l’imam Ibn Qayim Al-Jawziya

Le serviteur n'est pas affligé d’une punition plus grande que le durcissement du cœur et l’éloignement d'Allah. Le Feu a été créé pour fondre le cœur durci – ce cœur qui est le plus éloigné d'Allah parmi les cœurs. Si le cœur durcit, l'œil devient sec [et ne trouve aucune joie ou tranquillité].

Il y a quatre choses, qui si on transgresse leurs limites, durcissent le cœur : la nourriture, le sommeil, les discours et les relations sexuelles. Un corps affligé par la maladie ne tire aucune nourriture de l'alimentation et de l'eau et de la même façon un cœur de malade ne profite pas de l'avertissement ou de l'exhortation.
Quiconque désire purifier son cœur doit préférer Allah à ses désirs. Le cœur qui s'accroche à ses désirs est voilé d'Allah en fonction de la force de son attachement. Les cœurs sont les navires d'Allah sur Sa terre, c’est pourquoi les plus aimés parmi eux sont ceux qui sont les plus tendres, purs et résistants à l’égarement.

[Une référence au hadith : « Vraiment, Allah a des navires parmi les gens de la terre et les navires de votre Seigneur sont les cœurs de Ses serviteurs pieux et les plus aimés (par Lui) d'entre eux sont les plus doux et les plus tendres » hadith hassan. Référez-vous à As-Sahiha (n°1691)]

Les transgresseurs occupent leurs cœurs avec la poursuite de ce monde. Si seulement ils les avaient occupés avec Allah et la recherche l'au-delà, ils auraient réfléchi à la signification de Ses Mots et de Ses Signes qui sont témoins dans la création. Leurs cœurs seraient retournés à leurs propriétaires (dans les poitrines où ils résident) portant une merveilleuse sagesse et des perles de bienfaits.

Quand on nourrit le cœur avec le dhikr, sa soif est étanchée par la contemplation et il est nettoyé de la corruption, il sera témoin de choses remarquables et merveilleuses et sera inspiré par la sagesse.

Il n’est pas donné à tout individu doté de science, de sagesse et qui en porte l’habit d’être parmi ses gens. Plutôt les Gens de Science et de Sagesse sont ceux qui ont insufflé la vie dans leurs cœurs en tuant leurs désirs. Quant à celui qui a détruit son cœur et a préféré ses désirs, la science et la sagesse sont privés de sa langue. La destruction du cœur arrive par la possession du sens de la sécurité et la négligence.

Le cœur est fortifié par la crainte d'Allah et le dhikr. Si le cœur renonce aux plaisirs de ce monde alors il sera dirigé vers la poursuite du bonheur de l'au-delà et il sera parmi ceux qui y appellent. Si le cœur se satisfait des plaisirs de ce monde le bonheur de l’au-delà cesse d'être poursuivi.

Désirer Allah et Sa rencontre ressemble à une douce brise soufflant sur le cœur, chassant le désir brûlant de ce monde. Quiconque fait que son cœur se précipite vers son Seigneur se trouvera calme et tranquille et quiconque l'envoie parmi les gens sera dérangé et excessivement perturbé. Ceci parce que l'amour d'Allah ne peut jamais entrer dans un cœur qui contient l'amour de ce monde, et ce jusqu’à ce que le chameau ne passe par le chas de l’aiguille.

C’est pourquoi le serviteur le plus aimé d’Allah est celui qu'Il place dans Sa soumission, qu'Il choisit pour Son Amour, dont Il purifie l’adoration pour Lui, qui Lui consacre sa vie, sa langue pour Son dhikr et ses membres à Son service. Le cœur devient malade comme le corps devient malade et son remède réside dans le repentir et la recherche de la protection du mal.

Il devient rouillé comme un miroir devient rouillé et il est poli par le dhikr. Il devient nu comme le corps devient nu et son ornement vient par la taqwa. Il devient affamé et assoiffé comme le corps devient affamé et assoiffé et sa faim et sa soif sont rassasiées par la science, l'amour, la confiance, le repentir et la soumission à Allah.



Source : Son livre Al-Fawa’ id
avatar
Abu Luqman

Messages : 221
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'obligation pour la personne qui raisonne...

Message par Abu Luqman le Sam 12 Jan - 11:37

Ibn al-Djawzî (rahimahullâh) a dit :

« L'obligation pour la personne qui raisonne, est qu'il se tienne prêt à quitter ce bas-monde : Il sait quand la décision d'Allâh le surprendra, quand il sera appelé à comparaître [devant Allâh].

Beaucoup de personnes se laissent abuser par la jeunesse : Ils oublient la disparition [la mort] des gens, et ils se laissent distraire par l'espérance. Parfois un savant ['Alîm] au coeur pur dira : « Je m'occupe de science aujourd'hui, et demain je la mettrai en pratique ». Alors il laissera aller par laxisme à commettre une faute en remettant à plus tard son acte de repentir. Ou bien il n'hésitera pas à répandre ou à écouter une calomnie, à s'approprier une chose douteuse, espérant effacer tout cela le lendemain par une bonne action. Mais il oublie que la mort [al-mawt] peut le surprendre.

La personne qui raisonne, est celui qui accorde à chaque instant de sa vie le devoir qui lui est imposé. Si la mort [al-mawt] le surprend, elle le trouvera prêt et si l'espoir de survivre lui est donné, il aura acquis un mérité supplémentaire. »

Kitâb Sayd ul-Khâtir de Ibn al-Djawzî
avatar
Abu Luqman

Messages : 221
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Developper l'amour pour Allah 'azza wa jalla

Message par Abu Luqman le Sam 12 Jan - 11:38

De l'Imam Ibnul Qayyim al-Jawziyyah

Les gens ont discuté de la mahabbah (l'amour envers Allah) ; ses causes et ce qu'elle rapporte, ses signes, ses fruits et ses règles. Les paroles les plus compréhensibles à ce sujet sont celles de Abû Bakr al-Kataanee (rahimahoullah) sur al-Junayd (d.279H).

Abu Bakr al-Kataanee (d.322H) a dit :

"Une discussion sur la Mahabbah a eu lieu à Mekkah pendant le mois du Pèlerinage. Les shouyoukh (savants, sages) qui étaient présents parlèrent sur ce sujet et al-Junayd était le plus jeune d'entre eux. Ils lui dirent : « O 'iraqee (l'iraquien), qu'as-tu à dire ? Alors il baissa la tête, et des larmes coulèrent de ses yeux puis il dit :

« Un servant doit surmonter son âme ;
Et être constant dans le rappel d'Allah ;
Etablissant les Droits de son Seigneur ;
En se concentrant sur Lui avec son coeur ;
La crainte faisant flamber son coeur ;
Tandis qu'il boit de son navire le vrai amour
Et que certaines réalités lui sont dévoilées ;
Donc, lorsqu'il parle c'est grâce à Allah ;
Quand il parle, cela vient d'Allah ;
Quand il bouge, c'est par le commandement d'Allah
Et quand il est serein, alors cela vient d'Allah ;
Il appartient à Allah, il est pour Allah, et il est avec Allah. »

Alors les shouyoukh se mirent à pleurer : « Comment peut-on faire plus que cela ? Qu'Allah te récompense en bien, O joyau des biens informés ! » [1]

L'imam Ibnul-Qayyim (rahimahoullah) a dit plus loin :

« Les raisons qui amènent au développement de la Mahabbah (l'amour envers Allah) sont de dix :

1)Réciter le Qur'an, réfléchir sur ses paroles et comprendre leur sens.
2)Se rapprocher d'Allah par l'accomplissement d'actes surérogatoires après les actes obligatoires.
3)Etre constant dans le dhikr (rappel) d'Allah - en toutes circonstances - avec la parole, le coeur, et les membres. Plus le dhikr est constant, plus la Mahabbah est intensifiée.
4)Donner la priorité à ce qu'Allah aime - lorsque nos désirs prennent le dessus - au lieu de ce que l'on aime et désire personnellement.
5)Faire que le coeur contemple les Noms et Attributs d'Allah. Etre témoin de ce qu'ils impliquent et faire que le coeur soit éclairé dans le jardin de cette réalisation.
6)Reconnaître la miséricorde et les faveurs d'Allah ; qu'elles soient apparentes ou cachées.
7)Assujettir le coeur et être humble devant Allah, afin qu'il soit dans la crainte d'Allah.
8)S'isoler, au moment pendant lequel Allah descend au niveau le plus bas du ciel, réciter le Qur'an, et finir la récitation en recherchant le pardon d'Allah et se repentir sincèrement à Lui.
9)S'asseoir dans les assemblées de ceux qui aiment sincèrement et véritablement Allah, récolter les bénéfices de leurs enseignements, et ne parlez que si vous savez qu'il y a en cela un bénéfice et que de telles paroles vous élèveront vers le bien et que d'autres en bénéficieront en même temps.
10)Se tenir à l'écart de toutes les choses qui pourraient éloigner les coeurs d'Allah 'Azza wa Jalla.

Donc voici 10 cas permettant au véritable croyant d'atteindre le vrai amour pour Allah, pour qu'il puisse atteindre Allah 'Azza wa Jalla. »[2]

Notes :
********
[1] Madarijus Salikeen (3/9)
[2] Madarijus Salikeen (3/17-18)
avatar
Abu Luqman

Messages : 221
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Le Paradis et son rappel

Message par Abu Luqman le Sam 12 Jan - 11:39

Ibn al-Djawzî a dit :

« Par Allâh,

J'imagine l'arrivée au Paradis et l'éternité du séjour sans maladie, sans salivation [crachat], sans sommeil, sans calamité, mais au contraire, dans une santé permanente, avec des satisfactions ininterrompues et sans troubles, dans un bien-être toujours renouvelé et sans cesse augmenté.

J'imagine tout cela et je m'impatiente. Mon âme éprouverait presque des difficultés à l'admettre si la Loi ne l'avait attesté ! Car on sait que ces demeures ne seront gagnées que dans la mesure de l'effort déployé ici-bas [.] »

Kitâb Sayd ul-Khâtir de Ibn al-Djawzî
avatar
Abu Luqman

Messages : 221
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La comparaison entre les bonnes et mauvaises oeuvres

Message par Abu Luqman le Sam 12 Jan - 11:42

Ibn qayyîm al-djawziyyah

[...] Parmi les règles de la Chari'a et de la sagesse [Hikma], il y a également le fait que si les bonnes oeuvres [d'un homme] se multiplient et s'amplifient et qu'il possède en Islâm une influence évidente, alors on doit lui accorder une indulgence et un pardon qu'on n'accorde pas à une autre personne. Certes, le péché est une impureté. Cependant, l'impureté ne peut polluer une eau qui atteint la quantité de deux grandes jarres [Qullatayn], contrairement à une petite quantité d'eau qui quant à elle ne supporte pas la moindre impureté. Dans le même esprit, il y a la parole du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) à 'Umar Ibn Khattâb : « Que sais-tu ? Il se peut qu'Allâh ait considéré des gens ayant participé à la bataille de Badr et ait dit : « Faites ce que vous voulez car je vous ai pardonné » [1]. Ceci est donc la raison qui l'a empêché de tuer celui qui les a empoisonnés, lui et les musulmans, et qui a commis ce grand péché.
Ainsi, le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) donna pour les raisons sa participation à la bataille de Badr. Ceci montre donc que la punition est fondée, mais son exécution est annulée, car le coupable participa à un évènement important. Ainsi, cette faute grave lui est pardonnée parce qu'il a à son compte beaucoup de bonnes oeuvres.

Et quand le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) exhorta [les musulmans] à la charité [sadaqa], 'Uthmân (Radhiallâhu 'anhu) apporta cette aumône. Le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) dit : « Aucun acte ne peut nuire à Ibn 'Affân 'Uthmân, après l'oeuvre qu'il vient d'accomplir aujourd'hui ». [2].

Le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a [également] dit à Talha, qui s'était courbé devant lui afin qu'il prenne appui sur son dos pour monter sur la pierre : « Cela est redevable pour Talha. » [3].

C'est également le cas de Mûsa ('alayhi sallam), celui à qui le Tout-Miséricorde a parlé : il jeta par terre les tablettes sur lesquels était écrite la parole d'Allâh, au point où elles se brisèrent ; il frappa l'ange de la mort au point de crever son oeil ; il fit des reproches à son Seigneur le Jour où on fit monter le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) en disant : « Un jeune a été envoyé après moi et les membres de sa communauté seront plus nombreux au Paradis que ceux de ma communauté » ; il saisit la barbe de Hârun et le tira, alors qu'il [Hârun] est également un des Prophètes d'Allâh, l'honore et l'aime.

Certes, ces faits n'affectent pas l'acte accompli par Mûsa face aux ennemis qui s'opposèrent à lui, la patience dont il fit preuve et le mal qu'il endura pour Allâh, ne rabaissent pas son rang. C'est un fait reconnu parmi les gens et ancré dans la nature de l'homme, que celui qui possède mille bonnes actions, sera pardonné pour une, voire deux mauvaises oeuvres. Et entre la punition pour ses mauvaises actions et la récompense pour ses bonnes actions, c'est la récompense qui prédomine, comme a dit le poète :

« Si le bien-aimé vient avec un seul péché, Alors ses bonnes oeuvres viennent avec mille intercesseurs ».

Et un autre disait :

« Si l'acte qui a fait mal est un, Alors ses bonnes actions sont nombreuses ».

Allâh -Subhânnahu wa ta'âla- soupèsera le Jour du Jugement Dernier, les bonnes et les mauvaises oeuvres du serviteur. Ainsi, celles qui seront prédominantes influenceront Son jugement. Il accordera à ceux dont les bonnes oeuvres seront nombreuses, ceux qui auront préféré Son amour et Son agrément, mais qui auront parfois été influencés par leurs âmes, il leur accordera la grâce et le pardon qu'Il n'accordera pas aux autres [...]

--------------------------------------------------------------------------------
[1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslîm
[2] Rapporté par al-Tirmidhî - Isnâd Dha'îf Djidan - Hadîth très faible
[3] Rapporté par Ibn Hibbân et al-Baghawî - Hadîth hassan

Miftah Dar as-Sa'âda d'Ibn al-Qayyîm
avatar
Abu Luqman

Messages : 221
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ta vie au moment présent

Message par Abu Luqman le Sam 12 Jan - 11:42

Ibnul-Qayyim (rahimahullah) a dit:

“Ta vie au moment présent est entre le passé et le futur. Ainsi ce qui a précédé peut être rectifié par la tawba (repentir), an-nadam (le regret) et al-istighfar (la recherche du pardon d’Allah). Et c'est quelque chose qui ne te fatiguera pas, ni ne te fera peiner comme un dur travail le ferait. Plutôt, c'est une action du coeur.

Puis en ce qui concerne le futur, (alors il peut être rectifié) par le fait de t’abstenir des péchés. Et cet abandon n'est que le simple abandon d'une chose et d'en être satisfait. Ce n'est pas une action des membres qui requiert que tu combattes et que tu peines. Plutôt c'est une ferme résolution et une intention du coeur - qui donnera le repos à ton corps, ton coeur et tes pensées.

Donc quant à ce qui précède, alors certes tu le rectifies par le repentir. Et quant au futur, alors tu le rectifies par la ferme résolution et l'intention. Ni l'une ni l'autre de ces choses n'implique l'action, ni l'effort des membres. Mais alors, ton attention doit être dirigée vers ta vie dans le présent - ce temps entre les deux temps - .
Si tu le gâches, alors tu as gâché l'opportunité d'être parmi les fortunés et ceux qui seront sauvés. Si tu y portes attention, en ayant rectifié les deux temps - ce qui était avant cela et ce qui sera après, comme nous l'avons dit - alors tu seras gagnant et tu atteindras le repos, les délices, et la félicité éternels. Cependant, y porter attention est plus difficile que ce qui vient avant ou après, car le protéger implique de se concentrer sur ce qui est meilleur et plus bénéfique pout ton âme, et ce qui lui apportera le succès et le bien-être."

Al-Fawa‘id
avatar
Abu Luqman

Messages : 221
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les coeurs durs

Message par achiqatlmadina le Lun 14 Jan - 3:17

est ce que le fait d'aimer kelkun et de le souhaiter comme mari est haram??? et cela veux dire que je n'est- pas assez d'amour vers allah et que jai un coeur dur wal 3iyathu billah??

si cet personne ne ressens pas la ,meme chose vers cet femme, que conseille ton la??lui parler de ses sentiments ou de garder son secret??? wabaraka lahu fikoum
avatar
achiqatlmadina

Messages : 117
Date d'inscription : 21/11/2007
Age : 36
Localisation : maroc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les coeurs durs

Message par achiqatlmadina le Lun 14 Jan - 17:01

barak lahu fik mon frere ihsen pour ta reponse, mais hamdolillah jai bien pensé et jai laché l'affaire et c'est grace a allah et ton post concernant les rencontres sur net.
Crying or Very sad qu'allah nous guide , nous pardonne .et merci encore une fois.
avatar
achiqatlmadina

Messages : 117
Date d'inscription : 21/11/2007
Age : 36
Localisation : maroc

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les coeurs durs

Message par Abu Luqman le Lun 14 Jan - 17:08

Subhanallahi !
Décidemment ce post sur les rencontres sur internet ainsi que les réponses attachées aura ouvert les yeux a beaucoup de monde...Comme quoi parfois le plus simple et le plus court des rappels peut etre tres profitable...
Jazakumullah khayran.
avatar
Abu Luqman

Messages : 221
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 42

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour les coeurs durs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum